Skip to content
Quartier latin : Aux Pays-Bas, la sélection à l’entrée des études de médecine se fait par tirage au sort. Vrai ou faux ?
16-01-2014
Facebook!  Partager sur Twitter

 amsz_copy.jpg

  • Réponse : vrai
  
  • Jusqu’en 1999, l’accès aux neuf facultés de médecine hollandaises se faisait exclusivement par tirage au sort.
 
  • A l’issue de leurs études secondaires, les lycéens se voient attribuer un niveau A, B, C, etc, par ordre décroissant,  selon leurs performances scolaires.
 
  • Le principe du tirage au sort est de désigner aléatoirement pour engager leurs études de médecine par exemple  70% des « A level », 50% des « B level », 35% des « C Level ».
 
  • A partir de 1999, certaines facultés de médecine ont également recruté en parallèle des étudiants sur titres et entretiens.
 
  • Mais elles en reviennent après avoir constaté qu’ils ne se révèlent pas meilleurs que leurs camarades tirés au sort.
 
  • Aujourd’hui, la sélection se fait donc très majoritairement par loterie !
 
  • Beaucoup moins cher que des examens, et apparemment aussi efficace du point de vue de l’intérêt général.
 
  • Inégalitaire, arbitraire, voire révoltant, dira-t-on.
 
  • Sans doute, mais la question est plus complexe qu’il ne semble : notre sélection à la française qui laisse sur le carreau la majorité des candidats, déprimés après deux années de stress et de bachotage, est-elle donc si juste ?

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à REFERENCES (par oomark)
 Email :  
 

Diagonales

De Dumas à Musso

Candidat aux élections législatives en 1848, Alexandre Dumas, fort de ses 400 romans et de ses 35 pièces de théâtre, affirme dans sa profession de foi avoir donné du travail depuis vingt ans en moyenne à 2 160 personnes . Il publie, profession par profession, la liste détaillée des bénéfi [ ... ]

LES DERNIERS ARTICLES DES RUBRIQUES