Skip to content
Quand on aime, on ne compte pas : Il ne fait pas bon être dans la catégorie F5 de cette échelle. Pourquoi ?
03-12-2015
Facebook!  Partager sur Twitter
 
occurrence.jpg
 
qd100413a.jpg
 
  • Tetsuya Fujita  (1920-1998) est un spécialiste japonais des typhons et cyclones qui, après avoir soutenu sa thèse à l'université de Tokyo, a rejoint celle de Chicago.

  • En 1971, il définit en compagnie du météorologue Pearson une classification des cyclones en treize catégories selon leur niveau de violence.

  • On a donné à cette échelle le nom de Fujita (ou parfois Fujita-Pearson), ses catégories variant de F0 à F12.

  • Les cinq premières catégories répondent aux critères suivants :

qd100413b.jpg

  • La catégorie F6 et les suivantes sont théoriques : elles n'ont jamais été atteintes et comporteraient des dégâts incommensurables.
 
  • Peut-être Fujita et ses collègues ont-ils voulu se faire peur ?

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à REFERENCES (par oomark)

Diagonales

Commonwealth

Avec Theresa May, on avait découvert la politique de la chaussure. Propriétaire, selon les meilleures estimations, d'une centaine de paires, la Première ministre britannique est réputée faire passer des messages politiques par leur intermédiaire. Les observateurs politiques ont pris l'habitude de scruter ses pieds. Justin Trudeau, l [ ... ]

LES DERNIERS ARTICLES DES RUBRIQUES