Skip to content
Quand on aime, on ne compte pas : A la Bourse, ce graphique, dit des chandeliers japonais, est bien connu. Chandelier, cela va de soi. Mais pourquoi japonais ?
11-12-2015
Facebook!  Partager sur Twitter
occurrence.jpg
 
chanz1.jpg
 

«Chandeliers japonais». Ceux qui s’intéressent à la bourse connaissent ce type de graphique, dit des chandeliers japonais. Chandelier, cela va de soi. Mais pourquoi japonais ?

 
 
  • Dans le graphique des chandeliers japonais, on représente chaque jour sous forme d’une barre verticale les variations du cours de bourse d’une entreprise cotée.
 
  • Le rectangle est vert (ou blanc) si le cours à la clôture dépasse celui d’ouverture, rouge (ou noir) dans le cas inverse.
 
  • En abscisses, la date.
 
  • En ordonnées, les cours d’ouverture et de clôture, à la base ou au sommet de la barre du jour, ainsi que les extrêmes atteints :

 chanz2.jpg

  • Un rapide coup d’œil sur le « bougies »permet de cerner la tendance.
 
  • C’est au japonais Munehisa Homma (1724-1803) qu’on doit ce système de représentation.
 
  • Surnommé le « dieu des marchands », Homma était un négociant très actif sur le riz.
 
  • Au XVIIIème siècle, le prix du riz variait considérablement d’une province à l’autre et d’un jour à l’autre.
 
  • Phénomène qui n’est pas sans rappeler certaines tendances récentes.
 
  • Aussi Homma établit-il une sorte de système télégraphique de Chappe où, à l’aide de drapeaux de couleur, ses employés se transmettaient de proche en proche les tendances des marchés régionaux.
 
  • Il retranscrivait ensuite les données sur un schéma de type « chandeliers ».
 
  • Le principe, oublié ensuite pendant longtemps, fut repris dans les années 1990 par l’américain Steve Nison, dans un traité de pédagogie boursière.
 
  •  Il est depuis devenu très populaire sous le nom de « chandeliers japonais ».
 
  • Les utilisateurs de cette technique de visualisation des cours de bourse ont établi un vocabulaire imagé pour désigner les différentes topologies rencontrées : couverture en nuage, étoile du soir ou du matin, trois corbeaux noirs, trois soldats blancs, etc.
 
  • Elle leur permet de dialoguer autour d’un langage commun et d’émettre des conjectures quant aux évolutions possibles des cours.
 
  • Très utilisé et commenté dans la période actuelle de forte volatilité.
 
chanz1.jpg
 
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à REFERENCES (par oomark)

Diagonales

Commonwealth

Avec Theresa May, on avait découvert la politique de la chaussure. Propriétaire, selon les meilleures estimations, d'une centaine de paires, la Première ministre britannique est réputée faire passer des messages politiques par leur intermédiaire. Les observateurs politiques ont pris l'habitude de scruter ses pieds. Justin Trudeau, l [ ... ]

LES DERNIERS ARTICLES DES RUBRIQUES