Skip to content
Les mots pour le dire : « Racine passera comme le café ». A quel esprit visionnaire du Grand siècle doit-on ce curieux pronostic ?
17-10-2010
Facebook!  Partager sur Twitter

avec

logotmc

 racz.jpg

  • Voilà comment on fabrique de fausses citations.
  • Madame de Sévigné admirait Racine, bien qu'elle lui préférât Corneille.

  • Mais un jour elle écrit à sa fille sa crainte que Bajazet ne traverse pas les siècles.

  • Et une autre fois, elle lui fait part de ses doutes sur le plaisir du café.

  • Voltaire, pas toujours très honnête, en fait un amalgame et prétend que, pour la marquise, ni Racine, ni le café, n'ont d'avenir.

  • Puis les livres d'histoire mettent tout ceci en prose, pour nous servir le célèbre Racine passera comme le café.

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à REFERENCES (par oomark)
 Email :  
 

LES DERNIERS ARTICLES DES RUBRIQUES