Un hôtel modeste
12-09-2020
Facebook!  Partager sur Twitter

 
A Londres que submergeaient les éditions spéciales, de Gaulle et son fidèle de Courcel descendirent à l'hôtel Rubens. Les crieurs de journaux lançaient à tous les échos le nom de Pétain. Pétain, depuis Verdun, c'était la France. Et la France guerrière allait jeter ses armes. Et la France chevaleresque allait trahir son alliance. Personne alors ne savait que la France, depuis la nuit dernière, s'appelait de Gaulle et que, guerrière et chevaleresque, elle était là présentre, derrière les rideaux d'un hôtel modeste, près de Westminster.
 
Gaston Bonheur, Charles de Gaulle, Gallimard, 1958




jjsjpeg

 

 

 

 

 

 

   

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir