Des conseils d'ouvriers et de soldats
05-07-2020
Facebook!  Partager sur Twitter

 
De la gare de Silésie, où elle débarquait, Nadia se fit conduire à l'hôtel Adlon, sous les Tilleuls. Les prix étaient exorbitants, mais c'était naturellement là le moindre de ses soucis. Elle apprit alors les dernières nouvelles. Toute la flotte s'était révoltée. Kiel, Lübeck, Cuxhaven, Hambourg se trouvaient en pleine insurrection. La décomposition de l'armée était à peu près générale. Le Kaiser avait abdiqué et s'était enfui en Hollande. Partout se formaient des conseils d'ouvriers et de soldats, analogues aux soviets russes. Un gouvernement de « commissaires du peuple ) s'était constitué à la Wilhelmstrasse, avec les socialistes Ebert à l'Intérieur, Haase aux Affaires Etrangères, Landsberg aux Finances, Barth à la Politique sociale, Scheidemann à la Presse. Du haut du grand escalier du Reichstag, Scheidemann avait proclamé la République allemande.
 
Louis Dumur, Les loups rouges, Albin Michel, 1932








jjsjpeg

 

 

 

 

 

 

   

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir