Un titre trompeur
03-12-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Quand Napoléon III, en route vers Alger, fait escale en Corse en septembre 1860,  il est au sommet de sa gloire. "La Corse est pour moi une famille" dit-il. Et il la traite comme on soigne les siens. Sous son règne, l'Ile de Beauté prospère. Le banditisme est éradiqué. De grands noms corses occupent des postes convoités dans l'administration nationale.

Pour la Corse, la défaite de 1870 est un désastre. Assimilée aux Bonaparte, l'île est maltraitée par les Républicains. Quand le président Carnot visite à son tour Ajaccio en 1890, Le Petit Journal titre "Le Président chez les sauvages", tout en plaidant pour une meilleure reconnaissance des qualités du département et de ses habitants.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir