Skip to content
Victor & Léonie
18-02-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Le 5 juillet 1845, à l'aube, un commissaire de police surprend deux amants dans une chambre d'hôtel, passage Saint-Roch à Paris, à la demande du sieur François-Auguste Biard, peintre. Sa femme Léonie, née d'Aunet, 25 ans, est en compagnie de Victor Hugo, alors âgé de 43 ans. Au moment d'être arrêté, Hugo, élevé à la pairie trois mois plus tôt, fait valoir son immunité parlementaire. Seule sa maîtresse sera conduite en prison où elle restera trois mois. Elle sera par la suite condamnée à une peine d'assignation à résidence dans un couvent de quelque six mois.

Victor Hugo, quoique non incarcéré, aurait été jugé par la Chambre des Pairs si le mari avait maintenu sa plainte. Mais Louis-Philippe offrit au peintre des honneurs pour qu'il y renonce, de sorte que le poète put continuer à fréquenter Léonie pendant et après l'exécution de sa peine. Non sans les encouragements d'Adèle, sa femme, trop heureuse de voir une nouvelle maîtresse s'imposer dans la vie de son mari au côté de Juliette Drouet.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Proust, cousin de Marx ?

Marguerite Nathan, l’arrière grand-mère maternelle de Marcel Proust est née à Lunéville. Mais sa famille paternelle est originaire de Trèves, en Allemagne. Certains généalogistes affirment avoir établi que Karl Marx, né en 1818 à Trèves, serait cousin au quatrième degr&eac [ ... ]
Un titre trompeur

Quand Napoléon III, en route vers Alger, fait escale en Corse en septembre 1860, il est au sommet de sa gloire. La Corse est pour moi une famille dit-il. Et il la traite comme on soigne les siens. Sous son règne, l'Ile de Beauté prospère. Le banditisme est éradiqué. De grands noms corses occupent des postes convoit [ ... ]
Curtius, le Gaulois

Le 12 février 1928, Curtius, l'éditorialiste du Gaulois, s'inquiète de la montée des incertitudes, politiques et économiques. Il salue la multiplication des célébrations des centenaires de naissance ou cinquantenaires de décès des grands noms de la littérature française. De tels hommages, avance-t- [ ... ]