Skip to content
Un siècle après
17-03-2019
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Propriétaires, locataires, Etat : l’antagonisme ne date pas d’hier. Le 14 août 1914, un décret institue un moratoire sur le payement des loyers par les locataires mobilisés. La disposition est ensuite étendue à l’ensemble des ménages modestes, de sorte que 90% des locataires ne payent plus de loyers. Le décret débouchera sur une loi de blocage des loyers en 1918. Déjà en 1916, on parle de partage du "sort commun" par les propriétaires ! Leurs défenseurs montent au créneau, notamment dans des revues qui dénoncent les conséquences de l’intervention de l’Etat. En vain.

5 septembre, 2017 : appel du président de la République, au nom de la "responsabilité collective", à une réduction spontanée des loyers par les propriétaires pour compenser la décision gouvernementale de baisse des aides au logement. Levée de boucliers chez les propriéraires.

La fixation des loyers doit-elle relever du politique ou être laissée à la "main invisible" du marché ? Un siècle après l’article du sénateur Lhopiteau, la question n’est toujours pas tranchée.


 

is.jpg

 

Igor Salomon

  Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Groupes 7 et 8

Les gens de maison (70) se distinguent des femmes de ménage (71) par le fait qu'ils n'ont qu'un seul employeur et qu'ils sont logés par cet employeur. Les femmes de ménages d'entreprise et d'administration sont classées comme manœuvres (68). Les « autres personnels de service » (72) comprennent par exemple les chauff [ ... ]
Conséquence de la transition démographique

Phénomène mondial, le vieillissement des populations touche aussi bien des pays développés comme le Japon que des pays émergents comme la Chine. En Europe, il a d’abord concerné les pays du Nord avant de s’étendre à ceux du Sud. Cette augmentation de la part de personnes âgées dans [ ... ]
Deux blessures sans gravité

Dans un jardin ombragé par des arbustes bienveillants, enveloppé d’une douceur printanière, chemise blanche, col ouvert, manches retroussées, deux hommes, épée à la main, se jugent, se jaugent, puis, sur un signe de l’arbitre, croisent le fer. Quatre minutes plus tard, le combat cesse un des deux duellistes ayant &e [ ... ]