Skip to content
Sycophantes
12-01-2020
Facebook!  Partager sur Twitter

À Athènes, la justice était principalement rendue par un jury populaire – l’Héliée –, constitué de quelque 6 000 citoyens tirés au sort. Ce tribunal ne comportait pas de ministère public. La mise en accusation revenait aux citoyens eux-mêmes, qui intervenaient soit à titre privé dans le cas d’un litige les concernant personnellement, soit à titre public lorsqu’ils le faisaient au nom de l’intérêt général. Dans ce dernier cas, ces procureurs auto-proclamés percevaient une partie des amendes auxquelles pouvaient être condamnés les accusés. D’aucuns ont fait profession de la dénonciation. À ces délateurs professionnels, on a donné le nom de « sycophantes ». Le mot désignait à l’origine ceux qui dénonçaient le trafic de figues, fruits sacrés dans la Grèce antique. 

En France aujourd’hui, en l’absence de dispositif institutionnel, c’est un système de justice populaire qui prend en charge – à l’instar de l’Héliée – le cafardage des fautes d’orthographe. Cette instance citoyenne a élu domicile sur le site « Bescherelle ta mère », du nom des frères Bescherelle, grammairiens et lexicographes du XIXe siècle, devenu le titre d’un célèbre ouvrage de référence syntaxique.

L’amateur de fautes d’orthographe que je suis se réjouit de cette initiative. Je trouve là, en accès libre, de quoi faire mon miel : des fautes dans tous leurs états, sur des annonces, des notices, des menus et des reçus. Grâce à bescherelletamere.fr, sur la carte d’un restaurant chinois, je salive en découvrant les couilles à la sauce piquante, coincées entre les cuisses de grenouille à l’ail et les gambas au curry rouge. Je fantasme à l’évocation par la presse régionale du clytotourisme dans le Lubéron et de la toujours drôle bouillabaise à Marseille...

 




jjsjpeg

 

 

 

 

 

 

   

Jean-Jacques Salomon

(Claude Lussac) 

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir  

                                                             
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Dont le nom nous enchantait

Mycènes. [...] Dans les tombeaux, devant la porte des Lions, nous avons connu, comme à l'Acropole, ce frisson en aigrette dont parle si bien Breton. [...] Nous sommes restés deux jours à l'hôtel de la Belle Hélène et du roi Ménélas, dont le nom nous enchantait. Simone de Beauvoi [ ... ]
Les bruits de couloir

Enfin, il se disait que les chambres de l'Hôtel Majestic étaient d'inégale excellence et que les derniers arrivés seraient moins bien lotis. Je décidai d'un compromis en envoyant mon secrétaire, Geoffrey Fry, pour préempter des chambres, mission dans laquelle il ne se montra d'ailleurs guère avisé, ainsi qu [ ... ]
Des diamants gros comme des noix

J’adore les bijoux, renchérit Percy, enthousiaste. Naturellement, je ne voudrais pas que cela se sache à l’école, mais j’en ai moi-même une collection intéressante. J’en faisais la collection avant de me mettre aux timbres. – Et des diamants, reprit John, avec exaltation. Les Schnlitzer-Murphy avaien [ ... ]