Skip to content
Mythes et réalité
26-02-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

On entend dire que la SNCF a été créée par le Front populaire dans un esprit de nationalisation des services publics. C'est plus complexe :

1) La SNCF a été constituée parce que les compagnies privées de chemin de fer étaient incapables de faire face à leur dette de près de 40 milliards de francs (22 milliards d'euros).

2) Elle a été instituée par une convention conclue entre l'Etat et les compagnies le 31 août 1937. Léon Blum n'est plus président du Conseil depuis le 29 juin. Le gouvernement est dirigé par Camille Chautemps. Bien que Blum et d'autres socialistes en fassent partie, ce gouvernement n'est plus stricto sensu l'incarnation du Front populaire, c'est plutôt un gouvernement radical.

3) La SNCF de 1937 est une société d'économie mixte, dont l'Etat ne possède que 51%, aux côtés des anciennes compagnies de chemin de fer qui conservent 49% pour 45 ans.

Il est vrai que le processus de concertation entre l'Etat et les compagnies a été engagé sous le ministère Blum. La SNCF est l'enfant, tout en nuance, du Front populaire et du radical-socialisme.  

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Proust, cousin de Marx ?

Marguerite Nathan, l’arrière grand-mère maternelle de Marcel Proust est née à Lunéville. Mais sa famille paternelle est originaire de Trèves, en Allemagne. Certains généalogistes affirment avoir établi que Karl Marx, né en 1818 à Trèves, serait cousin au quatrième degr&eac [ ... ]
Un titre trompeur

Quand Napoléon III, en route vers Alger, fait escale en Corse en septembre 1860, il est au sommet de sa gloire. La Corse est pour moi une famille dit-il. Et il la traite comme on soigne les siens. Sous son règne, l'Ile de Beauté prospère. Le banditisme est éradiqué. De grands noms corses occupent des postes convoit [ ... ]
Curtius, le Gaulois

Le 12 février 1928, Curtius, l'éditorialiste du Gaulois, s'inquiète de la montée des incertitudes, politiques et économiques. Il salue la multiplication des célébrations des centenaires de naissance ou cinquantenaires de décès des grands noms de la littérature française. De tels hommages, avance-t- [ ... ]