Skip to content
Muséographie
12-01-2020
Facebook!  Partager sur Twitter

C’est plus fort que moi : quand je vois une coquille sur une page, je l’entoure au crayon. « Habent sua fata libelli », les livres ont leur propre destin : on ne sait jamais dans quelles mains peut se retrouver un bouquin. Cette petite mention manuscrite est une sorte de message secret à l’usage des lecteurs qui me suivront peut-être. Réciproquement, je suis toujours content de glaner les petits commentaires semés dans les ouvrages qu’on me prête ou que j’achète d’occasion.

Je n’ai pas le même réflexe dans les musées. Je ne sors pas mon stylo lorsque j’aperçois une faute d’orthographe sur la notice de présentation d’un tableau. Je ne remets pas le « h » à sa place devant un Wahrol, je ne trucide pas le trait d’union de New-York si je le rencontre. D’autres n’ont pas le même scrupule. Qu’un Beckman leur passe devant les yeux, ils lui ajouteront sans hésiter son second « n », ou un Malher dans une exposition sur Vienne, ils replaceront les lettres comme il faut.

Remettre d’aplomb les explications muséologiques est un exercice compliqué, surtout si les textes figurent en grand format sur les cimaises. De fait, les coquilles soulignées par les visiteurs sans tabou restent généralement en l’état avec leur apostille.

Il arrive que la biffure fasse débat. On voit alors s’enchaîner des corrections de corrections... 

 




jjsjpeg

 

 

 

 

 

 

   

Jean-Jacques Salomon

(Claude Lussac) 

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir  

                                                             
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Avec ses rituels et ses habitudes

Beaucoup de gens regardent la rue des Martyrs et ils voient simplement une rue. Moi, je vois des histoires... Pour moi, c'est vraiment la dernière vraie rue de Paris, une célébration de la ville dans toute sa diversité sur un peu moins d'un kilomètre, 885 mètres pour être précis, avec ses rituels et se [ ... ]
Au cœur même de la Pyramide du Louvre

Après les transports en commun, les musées. Vendredi matin 17 janvier, le musée du Louvre a été contraint à la fermeture à la suite d’un blocage lancé par l’intersyndicale pour protester contre la réforme des retraites. Les manifestants empêchent l’accès aux entré [ ... ]
Les quiches ou le pâté en croûte

Il nous arrive de servir des restes, au quotidien, à tout le monde , a indiqué l'homme qui élabore les repas pour Emmanuel Macron. Il y a tout un tas de plats, qui sont parfois un petit peu oubliés, dans la cuisine française, comme les petits farcis, le parmentier, les lasagnes, les quiches ou le pât&eacu [ ... ]