Skip to content
Marianne
06-01-2019
Facebook!  Partager sur Twitter

 
Lancé en 1932 par Gaston Gallimard et placé sous la direction d'Emmanuel Berl, l'hebdomadaire Marianne se distingue par son indépendance intellectuelle. Sur un mode souvent ironique, il critique aussi bien la gauche que la droite, du moins jusqu'à sa revente et au départ de Berl en 1937. Sous la signature du photographe danois Marinus, le magazine publie des photomontages présentant les dirigeants politiques français et étrangers dans des situations improbables, voire grotesques. Ces montages figurent souvent en couverture.
 
Fake news avant l'heure ? Evidemment pas : pour les lecteurs de l'époque, il va de soi qu'il s'agit de détournements. Marianne, au contraire, est à l'avant-garde de la lutte contre la propagande par les fausses nouvelles.
     
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Intégrismes

En 1919, l'Afghanistan recouvre sa pleine souveraineté. Le roi Amanoullah mène une politique de réformes et occidentalise le pays. Mais, dix ans plus tard, les traditionnalistes s'emparent de Kaboul et du pouvoir le 13 janvier 1929. Les réformes d'Amanoullah, contraint à l'exil, sont abolies. Jusqu'en octobre 1929 et la recon [ ... ]
Le second Cartel

Après les élections législatives de mai 1932, Edouard Herriot revient au pouvoir à la tête du second Cartel des gauches. Tirant l'enseignement de l'échec du premier, il poursuit une politique de réduction des déficits. A l'époque, rien n'interdit de diminuer le traitement des fonctionnaires. Cette voi [ ... ]
Méliorisme

L'influence de la musique sur la production des vaches laitières est un sujet qui revient régulièrement dans les colonnes des journaux depuis l'entre-deux-guerres. D'un constat empirique dans les années trente, on est passé à des études rigoureuses publiées dans des revues scientifiques. Certains chercheurs assurent av [ ... ]