Skip to content
Ma première fois
12-01-2020
Facebook!  Partager sur Twitter

 

J’ai un souvenir précis de ma première fois.

C’était avec une secrétaire, dans un couloir. Là où je travaillais alors, je cumulais les fonctions de directeur général et d’expert en orthographe. Double casquette assez courante dans le monde professionnel.

Un ethnologue qui se serait penché sur les déplacements dans l’entreprise n’aurait pas manqué de remarquer que, pour les jeunes commerciaux, le chemin le plus court d’un bureau à un autre passait souvent devant celui de ladite secrétaire. Joviale, sans ornements, elle avait un je ne sais quoi de la Brigitte Bardot du Repos du guerrier et, bien que les canons de la beauté eussent changé depuis la Nouvelle Vague, elle exerçait autour d’elle une attraction à laquelle peu résistaient. D’une grande rigueur professionnelle, elle s’imposait aussi une discipline personnelle sans écart. Jamais elle n’avait laissé d’espérances à ceux qui venaient rôder à sa porte.

Une fois où je passais par-là moi-même, la jeune femme me lança, fortissimo : « Claude, les bons moments que nous avons passés ensemble… » Puis, mezza voce, après avoir capté mon attention : « passés, avec un ‘s’ ou pas ? »

Dans les bureaux voisins, on n’entendit que la première partie de la phrase. Radio-moquette se chargea de la suite. Par la magie d’une hésitation orthographique, je me trouvai dans l’instant élevé au rang de Don Juan.

Ce jour-là, je me suis dit que les fautes d’orthographe avaient des vertus méconnues.

 




jjsjpeg

 

 

 

 

 

 

   

Jean-Jacques Salomon

(Claude Lussac) 

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir  

                                                             
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Avec ses rituels et ses habitudes

Beaucoup de gens regardent la rue des Martyrs et ils voient simplement une rue. Moi, je vois des histoires... Pour moi, c'est vraiment la dernière vraie rue de Paris, une célébration de la ville dans toute sa diversité sur un peu moins d'un kilomètre, 885 mètres pour être précis, avec ses rituels et se [ ... ]
Au cœur même de la Pyramide du Louvre

Après les transports en commun, les musées. Vendredi matin 17 janvier, le musée du Louvre a été contraint à la fermeture à la suite d’un blocage lancé par l’intersyndicale pour protester contre la réforme des retraites. Les manifestants empêchent l’accès aux entré [ ... ]
Les quiches ou le pâté en croûte

Il nous arrive de servir des restes, au quotidien, à tout le monde , a indiqué l'homme qui élabore les repas pour Emmanuel Macron. Il y a tout un tas de plats, qui sont parfois un petit peu oubliés, dans la cuisine française, comme les petits farcis, le parmentier, les lasagnes, les quiches ou le pât&eacu [ ... ]