Skip to content
Les rapports franco-italiens
20-01-2019
Facebook!  Partager sur Twitter
 
"Dans le Corriere della Sera, M. Carlo Delcroix déclare que ce qui sépare l'Italie de la France, ce ne sont pas seulement quelques demandes 'non encore formulées' auxquelles on opposerait 'un refus '. L'Italie est séparée de la France par un véritable 'différend historique'. Les problèmes posés par la nouvelle réalité méditerranéenne et africaine en constituent la donnée contingente et, pourrions-nous dire, extérieure ; mais le jeu est plus vaste et la mise plus importante. Il s'agit de l'initiative politique dont nous nous sommes emparés et que la France a perdue. Même si les figures les plus importantes sont apparues ailleurs qu'en France et si les mouvements décisifs se sont produits ailleurs, le siècle dernier peut être considéré comme un siècle français, alors que celui qui vient, c'est le siècle fasciste."

 
Cité dans le Bulletin périodique de la presse italienne France, Ministère de la guerre, 23 mars 1939. 
 
 

       
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Dont le nom nous enchantait

Mycènes. [...] Dans les tombeaux, devant la porte des Lions, nous avons connu, comme à l'Acropole, ce frisson en aigrette dont parle si bien Breton. [...] Nous sommes restés deux jours à l'hôtel de la Belle Hélène et du roi Ménélas, dont le nom nous enchantait. Simone de Beauvoi [ ... ]
Les bruits de couloir

Enfin, il se disait que les chambres de l'Hôtel Majestic étaient d'inégale excellence et que les derniers arrivés seraient moins bien lotis. Je décidai d'un compromis en envoyant mon secrétaire, Geoffrey Fry, pour préempter des chambres, mission dans laquelle il ne se montra d'ailleurs guère avisé, ainsi qu [ ... ]
Des diamants gros comme des noix

J’adore les bijoux, renchérit Percy, enthousiaste. Naturellement, je ne voudrais pas que cela se sache à l’école, mais j’en ai moi-même une collection intéressante. J’en faisais la collection avant de me mettre aux timbres. – Et des diamants, reprit John, avec exaltation. Les Schnlitzer-Murphy avaien [ ... ]