Skip to content
Legrandin
19-09-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 
Henri Cazalis (1840-1909) est de ces médecins par ailleurs hommes de lettres, à l'instar de Henri Mondor (1885-1962), chirurgien et grand spécialiste de Mallarmé. Cazalis laisse une double œuvre littéraire : des livres et articles scientifiques, dont certains de tendance eugéniste, dans la veine des théories de Galton, le cousin de Darwin ; des poèmes et une abondante correspondance avec les grands noms du Parnasse. La Danse macabre de Saint-Saëns a été composée d'après un poème d'Henri Cazalis.

Ami du père de Marcel Proust, Cazalis aurait inspiré le personnage de Legrandin d'A la recherche du temps perdu : "C’était un de ces hommes qui, en dehors d’une carrière scientifique où ils ont d’ailleurs brillamment réussi, possèdent une culture toute différente, littéraire, artistique, que leur spécialisation professionnelle n’utilise pas et dont profite leur conversation." (Du côté de chez Swann).
 

                    
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

La conférence de La Haye

Du 6 au 31 août 1929, une conférence intergouvernementale des puissances européennes se tient à La Haye. La France est représentée par Aristide Briand, qui a succédé à Poincaré à la présidence du Conseil à la fin du mois de juillet et conserve par ailleurs le Quai d'Orsay qu'il occupe depuis 1925. [ ... ]
Elbe Day

Le 25 avril 1945, les forces américaines opèrent la jonction avec des troupes de l’Armée rouge dans le bourg allemand de Torgau, sur les bords de l’Elbe. Cette rencontre constitue un moment symbolique fort alors que la guerre est sur le point de se terminer. Bien que l’armée allemande poursuive le combat quelques sem [ ... ]
Rue du Chevalier-de-Saint-George, Paris 1er & 8ème

Cette voie a été percée en 1807, son ouverture ayant été imposée aux acquéreurs de l’ancien couvent de la Conception. Anciennement rue Richepance, du nom du général Antoine Richepanse (1770-1802) dont le patronyme s'écrit Richepance. Richepanse ayant rétabli l'esclavage à la Gua [ ... ]