Skip to content
Le Tigre
13-11-2017
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Le 18 avril 1907, les garçons de café se mettent en grève. Leurs revendications portent sur le mode de répartition des pourboires et sur le droit de porter la moustache. Dans les conventions sociales de l'époque, la moustache est en effet réservée aux bourgeois et à quelques métiers privilégiés, tel celui des armes. L'interdiction de porter la porter la moustache à laquelle sont exposés les garçons de café, de facto sinon de jure, n'est plus admise par la profession. Dans une période socialement agitée, les serveurs décident de cesser le travail. Et ils obtiennent satisfaction.

Clemenceau, président du Conseil, si ferme dans les autres conflits de l'époque, était mal placé pour s'opposer à cette revendication !

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

1932

« Picasso 1932. Année érotique » est la première exposition dédiée à une année de création entière chez Picasso, allant du 1er janvier au 31 décembre d’une même année. Du 10 octobre 2017 au 11 févr. 2018, au musée Picasso, l’exposition a pr&eac [ ... ]
La fin des ambassades

Le prince Lichnowsky (1860-1928) représente l'Allemagne à Londres depuis deux ans lorsqu'il traverse Green Park le 3 août 1914 sur son chemin de retour à l'ambassade après une convocation au Foreign Office. Berlin vient de déclarer la guerre à la France. Le gouvernement britannique a averti le diplomate que Londres [ ... ]
Dorgelès

Dès 1914, Roland Dorgelès (1886-1973), alors jeune journaliste, s’engage dans l’infanterie. Cette expérience marque son entrée en littérature. Considéré comme son chef-d’œuvre, Les croix de bois lui valent en 1919 le prix Femina. Dans un style sans fioritures, le roman retrace le quotidien de G [ ... ]