Skip to content
Le niveau baisse. Mais, du coup il monte.
24-10-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 
"Quand on parle de niveau, c’est toute la structure qu’il faut observer. Les enseignants qui constatent années après années la baisse du niveau sont victimes d’un biais d’observation. Contrairement à leurs élèves qui eux évoluent, ils comparent des élèves différents toujours au même niveau. Idéalement, ils devraient monter en niveau eux aussi. Abstraction faite des idées préconçues qu’on se fait sur le niveau que devraient avoir les élèves à tel ou tel degré d’études, une telle évolution donne déjà une vision bien différente. Mais tôt ou tard, on ne peut plus monter."

 
Stéphane Ménia, professeur d’économie en classes préparatoires, blog Econoclaste, 22 juin 2012. 
 
                               
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Intégrismes

En 1919, l'Afghanistan recouvre sa pleine souveraineté. Le roi Amanoullah mène une politique de réformes et occidentalise le pays. Mais, dix ans plus tard, les traditionnalistes s'emparent de Kaboul et du pouvoir le 13 janvier 1929. Les réformes d'Amanoullah, contraint à l'exil, sont abolies. Jusqu'en octobre 1929 et la recon [ ... ]
Le second Cartel

Après les élections législatives de mai 1932, Edouard Herriot revient au pouvoir à la tête du second Cartel des gauches. Tirant l'enseignement de l'échec du premier, il poursuit une politique de réduction des déficits. A l'époque, rien n'interdit de diminuer le traitement des fonctionnaires. Cette voi [ ... ]
Méliorisme

L'influence de la musique sur la production des vaches laitières est un sujet qui revient régulièrement dans les colonnes des journaux depuis l'entre-deux-guerres. D'un constat empirique dans les années trente, on est passé à des études rigoureuses publiées dans des revues scientifiques. Certains chercheurs assurent av [ ... ]