Skip to content
Le niveau baisse. Mais, du coup il monte.
24-10-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 
"Quand on parle de niveau, c’est toute la structure qu’il faut observer. Les enseignants qui constatent années après années la baisse du niveau sont victimes d’un biais d’observation. Contrairement à leurs élèves qui eux évoluent, ils comparent des élèves différents toujours au même niveau. Idéalement, ils devraient monter en niveau eux aussi. Abstraction faite des idées préconçues qu’on se fait sur le niveau que devraient avoir les élèves à tel ou tel degré d’études, une telle évolution donne déjà une vision bien différente. Mais tôt ou tard, on ne peut plus monter."

 
Stéphane Ménia, professeur d’économie en classes préparatoires, blog Econoclaste, 22 juin 2012. 
 
                               
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Compagnie du Nord

Le chemin de fer Paris-Bruxelles est inauguré en 1846. La Compagnie du Nord exploite alors, via Valenciennes et Mons, deux trains par jour. Celui du matin relie les deux capitales en 12 heures et demie, celui de nuit en 14 heures. En diligence, il fallait auparavant près de trois fois plus de temps. Dès 1850, les performances du chemin de fe [ ... ]
Jean Ernest Ducos de La Hitte (1789-1878)

Polytechnicien (1807), officier d'artillerie (1809), Ducos de La Hitte combat en Espagne (1811-1813), où il est promu capitaine. Nommé lieutenant-général en 1840 après une période de disgrâce au début de la Monarchie de juillet, il préside ensuite le comité d'artillerie. Anti-répub [ ... ]
Les deux communismes

Ce fantôme que vous n’osez même pas regarder en face, il vous plait de l’appeler Communisme. Vous voilà terrifiés par une idée, parce qu’il existe des sectes qui croient à cette idée, parce que c’est une croyance qui doit un jour se répandre et modifier peu à peu l’&eacu [ ... ]