Skip to content
Le niveau baisse. Mais, du coup il monte.
24-10-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 
"Quand on parle de niveau, c’est toute la structure qu’il faut observer. Les enseignants qui constatent années après années la baisse du niveau sont victimes d’un biais d’observation. Contrairement à leurs élèves qui eux évoluent, ils comparent des élèves différents toujours au même niveau. Idéalement, ils devraient monter en niveau eux aussi. Abstraction faite des idées préconçues qu’on se fait sur le niveau que devraient avoir les élèves à tel ou tel degré d’études, une telle évolution donne déjà une vision bien différente. Mais tôt ou tard, on ne peut plus monter."

 
Stéphane Ménia, professeur d’économie en classes préparatoires, blog Econoclaste, 22 juin 2012. 
 
                               
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Strasbourg sauvé

Le 1er janvier 1945, par suite de la contre-attaque allemande dans les Ardennes, les plans de l'état-major allié prévoient l'évacuation de Strasbourg, libéré fin novembre 1944. De Lattre, commandant la 1ère armée française, refuse : Je n'ignore pas, évidemment, que, dans l'absol [ ... ]
Gobelins : ancien régime ?

« La Cour [des Comptes] déplore aussi le manque de contrôle des avantages en nature dont bénéficient les agents. En plus d’un traitement annuel moyen de 46.000 euros brut pour les chefs de travaux d’art et de 35.000 euros pour les techniciens d’art (les deux principaux métiers représentés), [ ... ]
Apache

ÉTYMOL. ET HIST. I.− Subst. 1902 adaptation de l'ethnique par des journalistes parisiens ds Le Matin et Le Journal pour désigner « la pègre des boulevards extérieurs » d'apr. Dauzat ds Fr. mod., t. 6, p. 24 qui explique : Victor Morris, chef des informations du Matin s'attribua la paternité du mot, que j'ai entend [ ... ]