Skip to content
Le franc Poincaré
02-06-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

En mai 1928, Raymond Poincaré est à la fois ministre des Finances et président du Conseil.  La réforme de l'Etat progresse. Mais en matière monétaire, l'ancien président de la République est hésitant : faut-il ou pas dévaluer le franc ? Dans son entourage, deux clans s'affrontent : les stabilisateurs, partisans d'une dévaluation, et les revalorisateurs, qui veulent le retour au franc fort d'avant-guerre. Le 31 mai, au cours d'une réunion de crise, le gouverneur de la Banque de France, Emile Moreau, menace de démissionner si aucune décision n'est prise. Poincaré finira par trancher : le 25 juin 1928, le franc "Poincaré" sera défini à 65,85 milligrammes d'or au titre de 900 millièmes, soit une dévaluation de 80% par rapport au franc Germinal de Bonaparte.

C'est dans ce contexte que la lutte contre la fraude fiscale fait les titres des journaux.

 

 

jjsjpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

D'une guerre à l'autre

Avant la guerre de 1870, Wagner – qui a séjourné deux fois trois ans à Paris – n’est apprécié que par une minorité des mélomanes français. Ses partisans, dont Baudelaire, le défendent activement. Progressivement, l’opéra wagnérien trouve sa place sur la scè [ ... ]
1927

Par la magie des algorithmes, le site du Parisien L'Etudiant propose de consulter en temps réel dès leur publication les résultats du baccalauréat 1927 ! Si le dispositif fonctionnait, on découvrirait quelque 10 000 reçus parmi les 15 000 candidats. On verrait surtout que cette année-là les résultats o [ ... ]
Aveuglement

En 1937, Pierre Bost, alors âgé de 36 ans, est un journaliste et critique de cinéma respecté. C'est le frère aîné de Jacques-Laurent Bost, élève de Sartre et futur jeune amant de Simone de Beauvoir. Pierre Bost n'est pas encore le scénariste de premier plan qu'il s'apprête à devenir, mais [ ... ]