Skip to content
Le Feu et la Duse
24-10-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 
"Le Feu, publié en 1900, met en scène un héros nietzschéen, Stelio Effrena, qui vit au-delà de toute limite et de toute contrainte. Des motifs autobiographiques sont révélés : ceux de D'Annunzio dans sa relation avec la grande actrice de théâtre Eleonora Duse. Poète nouveau en qui la jeunesse voit déjà un incomparable maître, dramaturge non encore affirmé qui s'élève en antagoniste idéal de Wagner, Stelio sait pouvoir obtenir de la grande tragédienne Foscarina, qui l'aime d'un amour absolu, une contribution essentielle à l'affirmation de son art. Venise, ville luxurieuse et royale, forme la flamme enveloppante de l'intrigue, résumé idéal entre plaisir et douleur. Au milieu de ce sanctuaire esthétique, promesse d'énergie et de volupté, la Foscarina, confrontée à son trop jeune amant, souffre de son passé orageux et du déclin de sa jeunesse. Tourmentée par la jalousie et par la pitié qu'elle ressent pour elle-même et pour Stelio, elle s'apaisera dans le renoncement, alors que pour lui l'art, le rêve, le désir et la victoire sont la respiration même de la vie. Le Feu représente un texte fondamental dans l'histoire de la littérature italienne du début du XXe siècle. Il est réédité à l'occasion du centenaire de sa parution." 

 
Gabriele D'Annunzio, Le Feu, Editions des Syrtes, 2000
                              
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Compagnie du Nord

Le chemin de fer Paris-Bruxelles est inauguré en 1846. La Compagnie du Nord exploite alors, via Valenciennes et Mons, deux trains par jour. Celui du matin relie les deux capitales en 12 heures et demie, celui de nuit en 14 heures. En diligence, il fallait auparavant près de trois fois plus de temps. Dès 1850, les performances du chemin de fe [ ... ]
Jean Ernest Ducos de La Hitte (1789-1878)

Polytechnicien (1807), officier d'artillerie (1809), Ducos de La Hitte combat en Espagne (1811-1813), où il est promu capitaine. Nommé lieutenant-général en 1840 après une période de disgrâce au début de la Monarchie de juillet, il préside ensuite le comité d'artillerie. Anti-répub [ ... ]
Les deux communismes

Ce fantôme que vous n’osez même pas regarder en face, il vous plait de l’appeler Communisme. Vous voilà terrifiés par une idée, parce qu’il existe des sectes qui croient à cette idée, parce que c’est une croyance qui doit un jour se répandre et modifier peu à peu l’&eacu [ ... ]