Skip to content
La politique des vacances
13-12-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Les vacances des présidents de la République sont politiques – forcément politiques. En 1936, pendant le premier été du Front populaire, Albert Lebrun profite des siennes pour s’adresser pour appeler à l’union nationale. "Jamais la France n'a eu plus besoin du concours de tous ses fils", déclare-t-il.

Un demi-siècle plus tard, quand François Mitterrand fait l’ascension de la Roche de Solutré, la presse, comme autrefois à Versailles, scrute la composition de son cortège. 

 

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Le Tigre

Député ou sénateur de façon presque continue depuis 1871, Clemenceau (1841-1929) n'entre au gouvernement qu'en 1906, comme président du Conseil et ministre de l'Intérieur. A cette occasion, le dessinateur Sem le représente en tigre. Il en consevera le surnom. Confronté à une forte agitation sociale, le &qu [ ... ]
De quoi les classes moyennes sont-elles le nom ?

L'apparition moderne de l'appellation « classe moyenne » en France remonte à la monarchie de Juillet, dans les années 1830-1840 - comme dans d'autres pays européens. À cette époque, il ne désigne aucunement ce que nous entendons aujourd'hui par classes moyennes mais, curieusement, la bourgeoisie. Par la sui [ ... ]
"La France fait des révolutions, mais ne fait pas de réformes"

Au sujet de la France, Jacques Attali affirme : Nous sommes un pays rural qui n’évolue pas de façon continue. La France fait des révolutions, mais ne fait pas de réformes . À la veille d'une nouvelle journée de mobilisation des gilets jaunes samedi, l'essayiste a donné son sent [ ... ]