Skip to content
La loi de Baumol
12-08-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

En 1965, les chercheurs américains William Baumol et William Bowen se sont penchés sur les déficits chroniques des music-halls de Broadway. De leur étude, il ressort que les spectacles vivants présentent, sous l'angle économique, la particularité d'être des activités à faible innovation technologique et à gains de productivité limités. Pour perdurer, ils doivent cependant sans cesse se renouveler et améliorer leur qualité, engendrant des coûts croissants. Cette inflation des coûts ne peut être que partiellement compensée par la hausse des tarifs. En l'absence d'économies d'échelle et de gains de productivité substantiels, les spectacles vivants sont structurellement déficitaires et condamnés à être subventionnés, par les financements publics et le mécénat.

On a donné le nom de loi de Baumol à cette "maladie des coûts".

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

1905

Le sale gouvernement auquel fait référence le journal satirique L'Assiette au beurre à la fin du mois de janvier 1905 est celui que dirige Maurice Rouvier depuis le 24 janvier. Rouvier a succédé à Combes. C'est un grand républicain : il lui reviendra de signer la loi de séparation. Mais Rouvier est aussi si proch [ ... ]
La convention du 13 février 1843

La France et la Grande-Bretagne ont signé le 13 février 1843 une convention pour l'extradition des malfaiteurs. Mais en vertu d'une interprétation extensive de l'habeas corpus, le gouvernement et les juges britanniques s'opposent par la suite systématiquement à la mise en oeuvre des dispositions de l'accord. Bref, qu'ils soient pours [ ... ]
Les rapports franco-italiens

Dans le Corriere della Sera, M. Carlo Delcroix déclare que ce qui sépare l'Italie de la France, ce ne sont pas seulement quelques demandes 'non encore formulées' auxquelles on opposerait 'un refus '. L'Italie est séparée de la France par un véritable 'différend historique'. Les problèmes posés par la nouve [ ... ]