Skip to content
La fin des excellences
09-05-2019
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Depuis la chute de Charles X, les ministres n'ont plus droit en France au titre honorifique d'« Excellence », une distinction désormais réservée dans l'Hexagone aux hauts représentants diplomatiques ou religieux et aux chefs d'Etat étrangers.  La fin des Excellences a provoqué la consternation dans les rangs conservateurs des premiers mois de la Monarchie de Juillet. D’aucuns ont prédit que le temps viendrait où l’on cesserait même d’appeler le roi « Majesté ».

Que nous annonce la tentative de mise à l’écart de la formule « Monsieur le Président », en usage quand on s’adresse au président de la République ?   

 

 

jjsjpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Félix Gaillard (1919-1970)

Félix Gaillard a de la suite dans les idées. Dix ans après sa déclaration de 1948 sur la réduction des dépenses de l'Etat, alors qu'il est ministre des finances et des affaires économiques dans le cabinet Bourgès-Maunoury (13 juin - 6 novembre 1957), il prend sans délai les mesures énergique [ ... ]
Hunting Act

Contrairement à l'une des ses promesses de campagne, la Première ministre ne soumettra pas au Parlement le vote d'une révision de l'interdiction de la chasse à courre au renard. La Première ministre britannique Theresa May a annoncé dimanche qu'elle abandonnait l'idée de soumettre au vote du Parlement une ré [ ... ]
Vu de Londres

Quelques semaines avant la chute de Charles X, le périodique anglais Monthly Review se félicite du dynamisme des industriels et commerçants français et prédit que l'évolution de la société civile ne manquera pas d'avoir une influence sur le pouvoir politique. Bien vu ! un mois plus tard, c'est la Révolution de 1 [ ... ]