Skip to content
La fin des excellences
09-05-2019
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Depuis la chute de Charles X, les ministres n'ont plus droit en France au titre honorifique d'« Excellence », une distinction désormais réservée dans l'Hexagone aux hauts représentants diplomatiques ou religieux et aux chefs d'Etat étrangers.  La fin des Excellences a provoqué la consternation dans les rangs conservateurs des premiers mois de la Monarchie de Juillet. D’aucuns ont prédit que le temps viendrait où l’on cesserait même d’appeler le roi « Majesté ».

Que nous annonce la tentative de mise à l’écart de la formule « Monsieur le Président », en usage quand on s’adresse au président de la République ?   

 

 

jjsjpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Vieillard laborieux

L'aurore grelottante en robe rose et verte S'avançait lentement sur la Seine déserte, Et le sombre Paris, en se frottant les yeux, Empoignait ses outils, vieillard laborieux. Charles Baudelaire, Le crépuscule du matin, Tableaux parisiens, Les Fleurs du Mal [ ... ]
Ô toi que j’eusse aimée

La rue assourdissante autour de moi hurlait. Un éclair… puis la nuit! – Fugitive beauté Dont le regard m’a fait soudainement renaître, Ne te verrai-je plus que dans l’éternité? Ailleurs, bien loin d’ici! trop tard! jamais peut-être! Car j’ignore où [ ... ]
Nous sommes muets

Dans un discours sur les principes de la morale prononcé à la distribution des prix du Concours général, le 4 août 1890, M. Darlu, mis hors de pair par son enseignement au lycée Condorcet, concluait ainsi : Je retiens bien longtemps votre pensée, jeunes gens, sur un sujet bien austère pour [ ... ]