Skip to content
La Barricade
11-09-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 
Fondée en 1910 par le journaliste anarchiste et pacifiste Victor Méric (1876-1933), La Barricade a dans sa ligne de mire les socialistes qui ont choisi d'assumer l'exercice du pouvoir. En 1910, on est en période de forte agitation sociale. Trois grandes figures de gauche sont plus spécialement accusées, dont la tête est placée en caricature au bout d'une pique, à la façon révolutionnaire  : Millerand, Clemenceau, Briand. Contrairement à d'autres journaux lancés par Méric et condamés pour antimilitarisme, La Barricade ne sera pas poursuivie pour ces dessins que l'opinion publique bannirait sans doute aujourd'hui.
 
En 2013, L'Humanité reprend le thème de la trahison socialiste. Quelques flèches, mais pas de piques cette fois. 
 


jjsjpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

                 
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

La conférence de La Haye

Du 6 au 31 août 1929, une conférence intergouvernementale des puissances européennes se tient à La Haye. La France est représentée par Aristide Briand, qui a succédé à Poincaré à la présidence du Conseil à la fin du mois de juillet et conserve par ailleurs le Quai d'Orsay qu'il occupe depuis 1925. [ ... ]
Elbe Day

Le 25 avril 1945, les forces américaines opèrent la jonction avec des troupes de l’Armée rouge dans le bourg allemand de Torgau, sur les bords de l’Elbe. Cette rencontre constitue un moment symbolique fort alors que la guerre est sur le point de se terminer. Bien que l’armée allemande poursuive le combat quelques sem [ ... ]
Rue du Chevalier-de-Saint-George, Paris 1er & 8ème

Cette voie a été percée en 1807, son ouverture ayant été imposée aux acquéreurs de l’ancien couvent de la Conception. Anciennement rue Richepance, du nom du général Antoine Richepanse (1770-1802) dont le patronyme s'écrit Richepance. Richepanse ayant rétabli l'esclavage à la Gua [ ... ]