Skip to content
L'arroseur arrosé
22-12-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Pour se faire un nom dans la société littéraire de la Monarchie de Juillet, il suffisait presque de s'attaquer à une célébrité. Ecrire dans la presse que Victor Hugo ignore la syntaxe ou que George Sand est une médiocre imitatrice de Balzac assurait une notoriété rapide.

Encore fallait-il argumenter, avec de solides attendus. A défaut, explique Baudelaire, l'éreintage – terme alors en vigueur pour désigner le procédé – pouvait se retourner contre son auteur. 

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Stendhal Clubs

En 1958, Victor Del Litto (1911 - 2004) crée, en collaboration avec l’éditeur suisse Ernest Abravanel (1900 - 1989), la revue littéraire Stendhal Club. Le premier numéro paraît le 15 octobre 1958. Ernest Abravanel se retire en 1975 et Victor Del Litto poursuit la tâche tout seul. La Revue trimestrielle poursuit sa paruti [ ... ]
La commission des barricades

Un gouvernement de défense nationale est formé à Paris sous la présidence du général Trochu quand est proclamée la République le 4 septembre 1870. Nous ne sommes pas au pouvoir, mais au combat déclare celui-ci. A la fin du mois de septembre, Paris est encerclé par les Prussiens et commen [ ... ]
Le téléphone rouge

Après la crise des missiles de Cuba (1962), les Etats-Unis et l'URSS décident de faciliter la communication directe de leurs dirigeants afin d'éviter les intermédiaires. Un sytème de transmission sécurisée par telex est installé entre Washington et Moscou. Il est opérationnel le 30 août 1963. La ligne tél [ ... ]