Skip to content
L'alliance démocratique
24-03-2019
Facebook!  Partager sur Twitter

 
Après l'affaire Dreyfus, la classe politique française se recompose. A l'initiative d'Adolphe Carnot, polytechnicien, petit-fils du "Grand Carnot", neveu de Sadi Carnot, le père de la thermodynamique, frère du président assassiné en 1894, mais alors simple conseiller général de la Charente, l'Alliance démocratique est créée en 1901. Jusqu'en 1940, l'Alliance démocratique réunira selon des combinaisons variables, les multiples forces centristes de gauche et de droite que comptait alors la France.
                              
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

La calme avant la tempête

En 1909, reprenant une formule de Lamartine en 1839, l'éditorialiste de L'Intransigeant, quotidien conservateur et antidreyfusard, s'inquiète de voir la France s'ennuyer. Motifs de cet ennui : l'individualisme et le défaut d'ambition des dirigeants politiques. En 1968, l'éditorialiste du Monde observe à son tour une accoutumance au [ ... ]
D'une guerre à l'autre

Avant la guerre de 1870, Wagner – qui a séjourné deux fois trois ans à Paris – n’est apprécié que par une minorité des mélomanes français. Ses partisans, dont Baudelaire, le défendent activement. Progressivement, l’opéra wagnérien trouve sa place sur la scè [ ... ]
Eugénie

Je l’ai côtoyée, lorsqu’elle était jeune fille ; je l’ai vue, lorsqu’elle était veuve et déchue ; j’ai causé avec elle ; je l’ai écoutée, dans les petits salons d’Arenenberg et dans la galerie de Camden Place ; je trouve Persigny indulgent, et je dirais volontiers [ ... ]