Skip to content
J'Accuse
11-11-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Comme Churchill, Clemenceau arrondit ses fins de mois en écrivant dans la presse. En 1897, il est entre deux mandats électifs et en profite pour publier de nombreux articles, notamment en faveur d'une meilleure justice sociale.

Le 25 octobre 1897, L'Aurore est un tout jeune journal, à peine âgé d'une semaine. Clemenceau s'en prend à la Cour des comptes. Il devient l'une grandes signatures du quotidien. C'est lui, dit-on, qui trouvera le 13 janvier suivant le titre qui fera basculer l'affaire Dreyfus.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Sycophantes

À Athènes, la justice était principalement rendue par un jury populaire – l’Héliée –, constitué de quelque 6 000 citoyens tirés au sort. Ce tribunal ne comportait pas de ministère public. La mise en accusation revenait aux citoyens eux-mêmes, qui intervenaient soit à titre priv&eac [ ... ]
Muséographie

C’est plus fort que moi : quand je vois une coquille sur une page, je l’entoure au crayon. « Habent sua fata libelli », les livres ont leur propre destin : on ne sait jamais dans quelles mains peut se retrouver un bouquin. Cette petite mention manuscrite est une sorte de message secret à l’usage des lecteurs qui m [ ... ]
Ma première fois

J’ai un souvenir précis de ma première fois. C’était avec une secrétaire, dans un couloir. Là où je travaillais alors, je cumulais les fonctions de directeur général et d’expert en orthographe. Double casquette assez courante dans le monde professionnel. Un ethnologue qu [ ... ]