Skip to content
Habillages
09-09-2017
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Sous l'expression "window dressing", le monde financier vise l'ensemble des opérations financières et des écritures comptables destinées à embellir les comptes d'une entreprise à leur date de clôture. Par des voies plus ou moins sophistiquées, le window dressing revient généralement à reporter des charges sur les exercices suivants, anticiper des revenus à venir, sortir du bilan certains postes de passif ou revaloriser certaines lignes d'actif. Chaque année, l'Etat se livre aussi à un exercice de window dressing.

C'est ce que fait Maurice Rouvier (1842-1911), président du Conseil et ministre des Finances à l'été 1887. Plutôt que de s'attaquer à la réduction de la dépense publique, il repousse comptablement certaines charges à 1888.

130 ans plus tard, presque jour pour, ses lointains successeurs suivent son exemple.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Edito

La clope au bec

Du temps où ce n’était pas politiquement incorrect, les hommes publics se laissaient photographier cigarette à la bouche. Curieusement, lorsque les chefs de gouvernement s’accordent cette récréation, ils sont souvent seuls à se l’autoriser. Autour d’eux, du moins sur les photos de presse, les fumeurs semblent [ ... ]
Vers Le Deuxième Sexe

La fresque romanesque de Jules Romains, Les Hommes de bonne volonté, commence en 1908. Dès les premières pages, il y est question de corset. Va-t-on vers son allègement, sa suppression ? En 1911, l'avenir de la jupe-culotte, récemment apparue, fait à son tour débat. Pour Madeleine Pelletier (1874-1939), première femme [ ... ]
Trop d'étudiants ?

Fin 1934, la Grande Crise, qui avait un temps épargné la France, finit par l'affecter dramatiquement. Le taux de chômage approche 5% de la population active. Comme seuls les chômeurs secourus sont comptabilisés, il est en réalité plus élevé. Les diplômés de l'enseignement supérieur sont touch&e [ ... ]