Skip to content
Fractures
04-02-2019
Facebook!  Partager sur Twitter

 
"Cela dure depuis plus de deux siècles, très exactement depuis deux cent vingt-quatre ans : à partir de 1789, en chaque grande occasion la France se scinde en deux camps, deux blocs, deux France. Il y a eu les jacobins et les royalistes, les bleus et les blancs, les bonapartistes et les monarchistes, les communards et les versaillais, puis les républicains modérés et les républicains radicaux ou socialistes et toujours la gauche et la droite, bloc national ou Cartel des gauches, Front populaire contre droite et ligues, gaullistes contre vichystes, communistes contre anticommunistes, gaullistes contre cette fois la gauche. Politiquement, culturellement la France est binaire, comme l’ouverture du mariage et de l’adoption aux homosexuels vient de le rappeler", écrit Alain Duhamel dans Libération en 2013.
 
Il aurait pu ajouter, entre autres affaire Dreyfus et loi de séparation, la fracture issue des journées de juin 1848, dont la lettre de Flaubert à Sand montre que près de vingt ans après elle demeure vive.

 

          
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Le Tigre

Député ou sénateur de façon presque continue depuis 1871, Clemenceau (1841-1929) n'entre au gouvernement qu'en 1906, comme président du Conseil et ministre de l'Intérieur. A cette occasion, le dessinateur Sem le représente en tigre. Il en consevera le surnom. Confronté à une forte agitation sociale, le &qu [ ... ]
De quoi les classes moyennes sont-elles le nom ?

L'apparition moderne de l'appellation « classe moyenne » en France remonte à la monarchie de Juillet, dans les années 1830-1840 - comme dans d'autres pays européens. À cette époque, il ne désigne aucunement ce que nous entendons aujourd'hui par classes moyennes mais, curieusement, la bourgeoisie. Par la sui [ ... ]
"La France fait des révolutions, mais ne fait pas de réformes"

Au sujet de la France, Jacques Attali affirme : Nous sommes un pays rural qui n’évolue pas de façon continue. La France fait des révolutions, mais ne fait pas de réformes . À la veille d'une nouvelle journée de mobilisation des gilets jaunes samedi, l'essayiste a donné son sent [ ... ]