Skip to content
Fin de siècle
29-11-2017
Facebook!  Partager sur Twitter

 

En 1669, on joue les prolégomènes de la querelle des Classiques et des Modernes, qui culminera vingt ans plus tard. Déjà, se pose la question du rôle des textes anciens et de la place des langues mortes dans la vie littéraire et culturelle française. Pour les Classiques, le latin et le grec sont l’alpha et l’oméga de l’orthographe. Y renoncer reviendrait à condamner le français au déclin. Pour les Modernes, le siècle de Louis XIV vaut bien celui d’Auguste. Il n’y rien d’illégitime à ce qu’il pose les bases d’une culture nationale sui generis. Les Modernes défendent la simplification de l’orthographe entreprise par les grammairiens. Les Classiques craignent le pire.

En 1677, les Modernes emportent une première victoire : il est décidé que les inscriptions figurant sur les monuments du règne de Louis XIV seront désormais en français et non en latin. La querelle se prolongera jusqu’à la mort du roi. Au siècle des Lumières, les Modernes consolident leur succès. Mais les Classiques ne s’estiment pas vaincus. Ils poursuivent leur combat. Jusqu’à nos jours.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Révolutions

A la demande de son éditeur, Proudhon rédige en 1853-1854 un Manuel du Spéculateur à la Bourse. Une occasion de s'interroger sur les perspectives économiques de l'empire. La France de Napoléon III est en pleine mutation économique. S'avance-t-elle à marche forcée vers la prospérité ou risque-t-elle [ ... ]
Yellow danger

De la Ruée vers l'or au début de la Première Guerre mondiale, 400 000 Chinois et 200 000 Japonais s'établissent aux Etats-Unis. Ils représentent moins de 3% du nombre d'immigrés européens au cours de la même période (26 millions). Mais l'immigration asiatique inquiète. L'expression pér [ ... ]
Victor & Léonie

Le 5 juillet 1845, à l'aube, un commissaire de police surprend deux amants dans une chambre d'hôtel, passage Saint-Roch à Paris, à la demande du sieur François-Auguste Biard, peintre. Sa femme Léonie, née d'Aunet, 25 ans, est en compagnie de Victor Hugo, alors âgé de 43 ans. Au moment d'être arrêt&eacu [ ... ]