Skip to content
Diagonales : To be or not to be ?
16-05-2017
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Cornélienne, l'hésitation dans les rangs des Républicains ?

Non, plutôt shakespearienne : "Etre, ou ne pas être, c’est là la question. Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s’armer contre une mer de douleurs et à l’arrêter par une révolte ?"

 

Igor Salomon

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

  

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Edito

Travailler du chapeau

Sous le Second Empire, les ouvriers des chapelleries traitaient le feutre au mercure. Beaucoup, victimes d’intoxication, étaient atteints de troubles psychologiques, d'où l'expression travailler du chapeau qui signifie : ne plus avoir toute sa tête. Comme hier, les chapeliers cherchent aujourd’hui des financemen [ ... ]
La Sublime Porte

Il aurait fallu, au lieu de ménager l’ennemi, laisser faire Mangin, abattre l’Autriche et l’Allemagne et européaniser la Turquie au lieu de montégriniser la France dit Saint-Loup au narrateur dans Le temps retrouvé, à la veille de tomber au front dans les derniers temps de la Grande Guerre. Europ&eacut [ ... ]
Sutherland

Le duc de Sutherland auquel fait référence La Presse est George Granville Sutherland-Leveson-Gower, 2nd duc de Sutherland (1786-1861). Son père (1758–1833) a été créé duc en 1833, ce qui ne lui a pas porté chance : il est mort dans l'année. La fortune du 1er duc, accumulée par hér [ ... ]