Skip to content
Diagonales : Royal wedding
17-11-2010
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Le prince William a annoncé hier son prochain mariage avec Kate Middleton. Moins d'une heure après, un analyste financier londonien estimait que 750 millions d'euros seraient dépensés par les Britanniques à l'occasion de l'événement. Ces 750 millions d'euros viendront s'ajouter aux 600 millions d'euros que les touristes étrangers dépensent chaque année dans les monuments appartenant à la Couronne. En 2012, la Reine fêtera le soixantième anniversaire de son accession au trône. Ce sera la première fois depuis la reine Victoria qu'on célébrera un Jubilé de diamant. On peut s'attendre à nouveau à des dépenses de consommation d'environ 750 millions d'euros. En deux ans, la famille royale aura ainsi généré près de trois milliards d'euros de flux financiers.

Le coût annuel de la monarchie britannique est d'environ 50 millions d'euros par an. Le Royal Wedding et le Jubilé ne devraient pas coûter plus de 30 millions d'euros chacun. Retour sur investissement : 1 600%. Mieux qu'une marque de luxe !

 

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

  

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Le cachet de la poste du 2 décembre

Le 1er décembre, ils sont à l'hôtel du Faisan à Chateauroux, et les voilà dans le pays de l'enfance de Fargue, plein du souvenir... de [son] père et des vacances. De Chaillac, Fargue adresse à sa mère un carte postale portant le cachet de la poste du 2 décembre ; à Argenton-sur-Creuse, [ ... ]
Le cadre habituel des réunions de l'Escadrille

Fin septembre il rencontra Paul Nothomb à l'hôtel Florida (aujourd'hui détruit) où Malraux séjournait habituellement lorsqu'il allait à Madrid. Cet hôtel était par ailleurs le cadre habituel des réunions de l'Escadrille. Charles-Louis Foulon, Janine Mossuz-Lavau, Michael [ ... ]
The unimportant Parthalonians with the mouldy Firbolgs and the Tuatha de Danaan googs

So anyhow after that to wind up that long to be chronicled get together day, the anniversary of his first holy communion, after that same barbecue beanfeast was all, over poor old hospitable King Roderick O'Conor, the paramount chief polemarch and last preelectric king of all Ireland, who was anything you say yourself between fiftyfour and fiftyfive year [ ... ]