Skip to content
Diagonales : Range ta chambre
03-12-2015
Facebook!  Partager sur Twitter

Les parents connaissent bien ce phénomène. Plus on demande aux ados de ranger leur chambre, plus le désordre y règne. On peut hausser le ton, menacer, sanctionner, et même pousser l'audace pédagogique jusqu'à oser un brin de ménage : rien n'y fait. Plus on exige, moins on obtient. De guerre lasse, on simule l'indifférence, on fait semblant de ne pas voir. Et, un jour, contre toute attente, on voit s'accumuler dans le couloir des monceaux d'objets divers dont on avait oublié jusqu'à l'existence. L'ado a décidé que le moment était venu de ranger sa chambre.

L'économie française est comme une chambre d'adolescent. Les gouvernements successifs essayent sur tous les tons de convaincre entrepreneurs et consommateurs que les conditions de la reprise sont là. Ils donnent l'exemple. Peine perdue jusqu'à présent : le scepticisme reste de mise. Pourquoi alors ne pas essayer avec les acteurs économiques ce qui fonctionne si bien avec les enfants, et pratiquer l'injonction paradoxale ? Peut-être suffirait-il de dire aux pessimistes qu'ils ont bien raison de paniquer parce que le pire est à venir, pour provoquer chez eux une réaction de sursaut, et les voir relancer la machine parce qu'ils auront décidé, seuls, que le moment est venu ?

 

 

jjsjpeg

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

06 07 67 46 00

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Edito

La clope au bec

Du temps où ce n’était pas politiquement incorrect, les hommes publics se laissaient photographier cigarette à la bouche. Curieusement, lorsque les chefs de gouvernement s’accordent cette récréation, ils sont souvent seuls à se l’autoriser. Autour d’eux, du moins sur les photos de presse, les fumeurs semblent [ ... ]
Vers Le Deuxième Sexe

La fresque romanesque de Jules Romains, Les Hommes de bonne volonté, commence en 1908. Dès les premières pages, il y est question de corset. Va-t-on vers son allègement, sa suppression ? En 1911, l'avenir de la jupe-culotte, récemment apparue, fait à son tour débat. Pour Madeleine Pelletier (1874-1939), première femme [ ... ]
Trop d'étudiants ?

Fin 1934, la Grande Crise, qui avait un temps épargné la France, finit par l'affecter dramatiquement. Le taux de chômage approche 5% de la population active. Comme seuls les chômeurs secourus sont comptabilisés, il est en réalité plus élevé. Les diplômés de l'enseignement supérieur sont touch&e [ ... ]