Skip to content
Diagonales : NYPD
26-10-2010
Facebook!  Partager sur Twitter

 

On vient d'apprendre que le chef de la police de New York fait payer depuis huit ans ses additions au bar du Harvard Club par la Fondation de la police new-yorkaise. Dans une ville où offrir un café à un policier peut vous conduire en prison, cet écart fait mauvais genre. Les sommes en jeu sont cependant faibles et les personnes invitées par le chef de la police l'ont toutes été dans l'intérêt des conditions de vie des policiers. L'intéressé a donc des arguments à faire valoir et l'affaire mériterait peut-être d'être classée. Mais ce serait sans compter avec le règlement du bar.

Situé sur la 44ème rue, le Harvard Club de New York est une sorte de club anglais, où l'on peut lire, faire du sport, prendre un verre ou un repas, et même passer la nuit. Pour y avoir accès, il faut être diplômé de Harvard, ou être convié par un ancien de la célèbre université. C'est assez classique. Ce qui l'est moins, c'est que seuls les alumni – nom que l'on donne outre-Atlantique aux anciens élèves – sont autorisés à payer. En faisant régler ses factures par une fondation, le chef de la police a enfreint cette tradition centenaire. Pire qu'une négligence, c'est une faute de goût. Elle risque de ne pas lui être pardonnée.

 

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

  

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Un généreux filet de bœuf charolais

En bordure du centre-ville, ce splendide hôtel sur quatre niveaux aux murs blanchis à la chaux, ancienne auberge du XIXe siècle, est aujourd’hui une adresse conseillée en ville. Outre les chambres de haut standing, on passera également par la table, où le propos régional a toute sa place. A la carte, [ ... ]
Les deux amis se dérobèrent

Frédéric avait déjà posé, au bord du guichet, un porte-cigares rempli. « Prends donc ! Adieu, bon courage ! » Dussardier se jeta sur les deux mains qui s’avançaient. Il les serrait frénétiquement, la voix entrecoupée par des sanglots. « Comment ?... à moi ! &agr [ ... ]
Déjà l'Orient

L'hôtel d'Orient pourrait surprendre avec son minaret décoratif et ses arcs surbaissés, mais, avec son climat, Menton, c'est déjà l'Orient. Marc Boyer, Les villégiatures du XVIe au XXIe siècle: Un panorama du tourisme sédentaire, EMS, 2008 [ ... ]