Skip to content
Diagonales : Non performants ? Soyez performatifs !
20-01-2009
Facebook!  Partager sur Twitter

Interrogé un jour sur les conséquences de la Révolution française, Churchill répondit qu'il était bien trop tôt pour se prononcer. Christine Lagarde est plus rapide, qui déclare dans un entretien aux Echos que "les banques doivent comprendre que nous avons changé d'époque". Frappé en apparence au sceau du bon sens, le propos soulève en vérité un problème logique.

En quoi consiste en effet ce changement d'époque auquel fait allusion la ministre, dès lors qu'on exclut de remettre en cause le pire des systèmes à l'exception de tous les autres qu'est l'économie de marché ? Il tient sans doute au retour de la finance dans le monde réel. On demande ainsi aux banquiers de prendre acte d'une situation qui n'interviendra que s'ils en prennent acte. Aporie, sophisme, raisonnement circulaire ? Ce serait sous-estimer la dialectique de l'ancienne avocate qu'est Christine Lagarde. Ce qu'on attend des financiers, c'est qu'à défaut d'être performants, ils soient désormais performatifs !

Performatif : se dit d'un énoncé qui constitue par lui-même l'acte qu'il désigne. Exemples : à la mairie, je vous déclare mari et femme, ou au tribunal, je le jure . (Vocabulaire philosophique).

 

 

 

jjsjpeg

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Pas eu le courage

« A l'Ambos Mundos, chambre 511. C'est là que j'ai écrit Pour qui sonne le glas . Vous l'avez lu ? — Non ». Hemingway ne se formalisa pas. « Je n'ai pas eu le courage de retourner à ma maison d'avant », poursuivit-il. Christophe Lambert, [ ... ]
Elle sort sur son balcon

Stendhal avait jeté un coup d’œil sur Germaine Necker [de Staël, ndlr] à Auxerre où ils avaient eu des chambres contiguës à l’hôtel Léopard. Lorsqu’une foule s’assemble pour la fêter, elle sort sur son balcon tout près de Stendhal. Victor Del Litto et [ ... ]
De leur allure continue et paresseuse

Au milieu du grand silence, et dans le désert de l'avenue, les voitures de maraîchers montaient vers Paris, avec les cahots rhythmés (sic) de leurs roues, dont les échos baltaient les façades des maisons, endormies aux deux bords, derrière les lignes confuses des ormes. Un tombereau de choux et un tombereau de pois, au po [ ... ]