Skip to content
Diagonales : Les surprises du recrutement chez S&P
17-01-2012
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Quand on cherche les offres d'emplois sur le site de Standard & Poor's, on est redirigé vers celui de McGraw-Hill, sa société-mère. Pour aller au-delà des intitulés de postes, il faut accepter un ensemble de clauses juridiques à l'américaine. On est en particulier averti qu'en postulant chez Standard & Poor's on risque d'être soumis au détecteur de mensonge, sauf dans le Massachusetts, le Connecticut et le Maryland, où cette pratique est interdite en matière de recrutement. Vient ensuite le choix d'un nom d'utilisateur et d'un code confidentiel. Une fois saisi et refusé le code qu'on utilise habituellement, une fenêtre s'ouvre qui explique les raisons du refus. Parmi les motifs de rejet : le fait de faire figurer trois caractères consécutifs semblables. Exemple, précise le site : AAA.

Charité bien ordonnée commence par soi-même.

 

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à REFERENCES (par oomark)
 Email :  
 

LES DERNIERS ARTICLES DES RUBRIQUES