Skip to content
Diagonales : Le retour du refoulé
04-12-2008
Facebook!  Partager sur Twitter

 

En un an, le chômage en Espagne a augmenté de 43%. Il concerne aujourd'hui près de 3 millions de personnes et l'on craint de le voir progresser jusqu'à 4 millions. L'économie espagnole, trop dépendante de l'immobilier, s'effondre, soulignent les observateurs, comme un château de cartes.

Pour éviter que les Maures ne les investissent, les Espagnols avaient autrefois renoncé  à fortifier leurs bourgs. La sagesse populaire n'en démord pas depuis : on ne bâtit pas de châteaux en Espagne. Pas même de cartes.

 

 

 

jjsjpeg

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Un bâtard hautain

BOULEVARD MONTMARTRE, 24 JANVIER, 19 HEURES G. : Café Le Brébant. Ce nom m'a toujours étonné, le participe présent « brébant ». Que serait-ce « bréber » ? Le Brébant ! je l'ai toujours imaginé comme un café un peu trop fier, un peu hautain, un peu bâtard, la figure d' [ ... ]
Moins tristes que moi

Je me levai brusquement, j'essuyai mes yeux; je volai chez la bijoutière. Elle n'était plus au comptoir ! Rosambert n'était plus dans la boutique ! Je parus si fâché de ce contre-temps, qu’une demoiselle de magasin eut pitié de moi : elle me dit que si je voulais entrer au café de la Régence, qu'elle me [ ... ]
Pour toutes sortes de raisons

J'avais connu Jean Rouget avantguerre, à la Rhumerie Martiniquaise. Il s'était découvert, depuis l'armistice, l'étoffe d'un industriel. Replié à Marseille, il avait fondé en coopérative, avec une bande de gars qui aimaient mieux, pour toutes sortes de raisons, voir la croix gammée de loin que de pr&egr [ ... ]