Skip to content
Diagonales : Imagine-t-on un seul instant le général de Gaulle s'en prendre à la justice ?
18-03-2017
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Le 19 octobre 1962,  par l'arrêt Canal*, le Conseil d'Etat annule une ordonnance du président de la République instituant la cour militaire de justice. Condamnés à mort par cette cour, MM. Canal, Robin et Godot sauvent leur vie. De Gaulle est furieux.  A ses proches, il déclare : "J'aimerais mieux crever que de m'incliner devant cet arrêt." Il est résolu à "régler son compte" (sic) au Conseil d'Etat. Son entourage aura le plus grand mal à l'en dissuader.

Imagine-t-on un seul instant le général de Gaulle s'en prendre à la justice ? La réponse est : oui... mais la justice administrative !

* Voir

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

  

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à REFERENCES (par oomark)
 Email :  

CAPTCHA actualiser

Veuillez saisir les chiffres de l'image.

 

LES DERNIERS ARTICLES DES RUBRIQUES