Skip to content
Diagonales : Faites ce que je dis
13-10-2011
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Les étudiants en MBA de l'université Columbia viennent d'adopter, après la plupart des business schools de premier rang, le principe de non révélation du classement de sortie de leur promotion (grade non-disclosure policy). Dans ce cadre, ils s'engagent à ne pas communiquer leur classement à leurs employeurs avant d'avoir été recrutés, et l'université s'engage à ne jamais faire connaître aux tiers leur rang de sortie. Les futurs diplômés estiment que leur décision évitera une compétition inutile entre étudiants déjà reconnus comme excellents, et facilitera le travail d'équipe.

Le principe de non révélation du classement n'encourage pas l'effort individuel et favorise les moins bien placés. Transposé au monde de l'entreprise, il revient à ne pas individualiser les rémunérations variables. Tout le contraire de ce qu'on apprend dans les business schools. A moins qu'on y enseigne aussi le "faites ce que dis, pas ce que je fais" !

 

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Un généreux filet de bœuf charolais

En bordure du centre-ville, ce splendide hôtel sur quatre niveaux aux murs blanchis à la chaux, ancienne auberge du XIXe siècle, est aujourd’hui une adresse conseillée en ville. Outre les chambres de haut standing, on passera également par la table, où le propos régional a toute sa place. A la carte, [ ... ]
Les deux amis se dérobèrent

Frédéric avait déjà posé, au bord du guichet, un porte-cigares rempli. « Prends donc ! Adieu, bon courage ! » Dussardier se jeta sur les deux mains qui s’avançaient. Il les serrait frénétiquement, la voix entrecoupée par des sanglots. « Comment ?... à moi ! &agr [ ... ]
Déjà l'Orient

L'hôtel d'Orient pourrait surprendre avec son minaret décoratif et ses arcs surbaissés, mais, avec son climat, Menton, c'est déjà l'Orient. Marc Boyer, Les villégiatures du XVIe au XXIe siècle: Un panorama du tourisme sédentaire, EMS, 2008 [ ... ]