Skip to content
Diagonales : Entente cordiale
21-12-2008
Facebook!  Partager sur Twitter

La police a effectué une perquisition au domicile et dans le bureau d'un député soupçonné d'abus de confiance. L'opération, que le président de la chambre avait autorisée, suscite une vague d'interrogations au sein de l'opposition. Le gouvernement estime qu'il faut laisser la police faire son travail. Quant au porte-parole de la majorité, il accuse ses adversaires de vouloir monter l'affaire en épingle pour faire oublier leurs faiblesses internes. On n'exclut pas, toutefois, l'hypothèse d'un règlement de compte.

Par qui le scandale arrive-t-il ? Un élu socialiste français collectionneur de montres ? Vous n'y êtes pas. Il s'agit d'un député conservateur britannique, accusé de s'être procuré des informations confidentielles. Le 3 décembre, pour la première fois dans l'histoire de Westminster, Scotland Yard a perquisitionné dans le bureau d'un parlementaire. Du jamais vu dans l'enceinte de la mère des parlements. Honi soit qui mal y pense !

 

 

 

jjsjpeg

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Un bâtard hautain

BOULEVARD MONTMARTRE, 24 JANVIER, 19 HEURES G. : Café Le Brébant. Ce nom m'a toujours étonné, le participe présent « brébant ». Que serait-ce « bréber » ? Le Brébant ! je l'ai toujours imaginé comme un café un peu trop fier, un peu hautain, un peu bâtard, la figure d' [ ... ]
Moins tristes que moi

Je me levai brusquement, j'essuyai mes yeux; je volai chez la bijoutière. Elle n'était plus au comptoir ! Rosambert n'était plus dans la boutique ! Je parus si fâché de ce contre-temps, qu’une demoiselle de magasin eut pitié de moi : elle me dit que si je voulais entrer au café de la Régence, qu'elle me [ ... ]
Pour toutes sortes de raisons

J'avais connu Jean Rouget avantguerre, à la Rhumerie Martiniquaise. Il s'était découvert, depuis l'armistice, l'étoffe d'un industriel. Replié à Marseille, il avait fondé en coopérative, avec une bande de gars qui aimaient mieux, pour toutes sortes de raisons, voir la croix gammée de loin que de pr&egr [ ... ]