Skip to content
Diagonales : Comment personnaliser son indice de prix
16-09-2012
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Depuis janvier 2000, l'indice des prix à la consommation de l'Insee a augmenté en moyenne de 1,8% par an. Au cours des douze derniers mois, il s'est accru de 2,1%. L'inflation, dit-on, pourrait faire son retour. On peut cependant simplement ne pas se laisser appauvrir : il suffit d'adapter son style de vie.

Au lieu de consacrer environ 2% de ses dépenses, comme les Français en moyenne, à l'achat de biens durables de loisir, ne pas hésiter à y affecter la moitié de ses ressources. Et plutôt que 2,8%, dédier 23% de son budget à ses abonnements de télécommunication. L'Insee propose en ligne un simulateur* qui permet de connaître l'évolution de l'indice des prix personnalisé du consommateur qui se serait organisé ainsi : -2,8% depuis 2000, -2,7% au cours de douze derniers mois. Ceux dont le désir se limite aux tablettes et aux smartphones s'enrichissent en dormant !


*http://www.insee.fr/fr/indicateurs/indic_cons/sip/sip.htm
 

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

L'importance de cette ville

Nous sommes arrivés à Toulouse vers six heures du soir, et sommes descendus à l'hôtel de l'Europe, place Lafayette. Je ne puis dire grand bien de cette maison: nous espérions trouver à Toulouse un gîte plus en rapport avec l'importance de cette ville. Alfred Asselin, Journal d [ ... ]
Où le maréchal Brune périt

L'hôtel de l'Europe à Avignon nous procura un logement convenable à l'entrée de cette ville, non loin du pont en fil de fer, et à quelques pas de l'hôtel du Palais Royal, où le maréchal Brune périt victime d'une réaction politique. Alfred Asselin, Journal de v [ ... ]
La distinction d’un regard plus élevé

Certes, les humbles particularités qui faisaient individuelle la fenêtre de la chambre de ma tante Léonie, sur la rue de l’Oiseau, son asymétrie à cause de la distance inégale entre les deux fenêtres voisines, la hauteur excessive de son appui de bois, et la barre coudée qui servait à [ ... ]