Skip to content
Diagonales : Ashtonisation
28-08-2011
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Riche en crises, le mois d'août a aussi été fécond en néologismes. Pour décrire les hésitations de la politique étrangère européenne, plusieurs mots se sont mis en compétition pendant la période estivale : ashtonisation, hermanisation, lisbonisation (ou lisbonnisation). Trois façons de dire être absent. Le premier fait référence à Catherine Ashton, haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité pour l'Union européenne, à qui certains reprochent son excès de discrétion dans les grands débats internationaux. Le deuxième vise Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen, auquel sont adressées, mutatis mutandis, les mêmes critiques. Le dernier fait allusion à ce que ses promoteurs tiennent pour les insuffisances du traité de Lisbonne.

Sur Google, ashtonisation arrive en tête avec 2 600 occurrences, loin devant ses deux challengers. D'aucuns pronostiquent qu'à défaut de laisser sa marque à la diplomatie européenne, celle qui en a la charge va peut-être lui laisser son nom. A suivre.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Un généreux filet de bœuf charolais

En bordure du centre-ville, ce splendide hôtel sur quatre niveaux aux murs blanchis à la chaux, ancienne auberge du XIXe siècle, est aujourd’hui une adresse conseillée en ville. Outre les chambres de haut standing, on passera également par la table, où le propos régional a toute sa place. A la carte, [ ... ]
Les deux amis se dérobèrent

Frédéric avait déjà posé, au bord du guichet, un porte-cigares rempli. « Prends donc ! Adieu, bon courage ! » Dussardier se jeta sur les deux mains qui s’avançaient. Il les serrait frénétiquement, la voix entrecoupée par des sanglots. « Comment ?... à moi ! &agr [ ... ]
Déjà l'Orient

L'hôtel d'Orient pourrait surprendre avec son minaret décoratif et ses arcs surbaissés, mais, avec son climat, Menton, c'est déjà l'Orient. Marc Boyer, Les villégiatures du XVIe au XXIe siècle: Un panorama du tourisme sédentaire, EMS, 2008 [ ... ]