Skip to content
Deux destins
12-03-2019
Facebook!  Partager sur Twitter

 
Maud Loty (1894-1976) commence une carrière de modèle et d'actrice à l'âge de 16 ans. Pendant une vingtaine d'années, elle est l'une des personnalités les plus en vue de la scène parisienne. Epuisée par sa vie excentrique et l'alcool, elle se retire dans un couvent en 1932. De retour à Paris, elle ne trouve plus de rôle et commence dès l'avant-guerre une fin de vie misérable.
 
L'actrice Hedy Lamarr (1914-2000) est aussi célèbre que Dietrich et Garbo entre les deux guerres. Dans les années 1950, sa carrière décline. Remarquée dès 1933 pour être apparue nue dans Extase, un film tchèque, elle mène une vie amoureuse intense : six mariages et autant de divorces. On lui prête une vingtaine d'amants célèbres. Energique, rebondissant après chaque coup du sort, Hedy Lamarr ne supporte cependant pas de vieillir. Elle termine sa vie défigurée par la chirurgie esthétique et ruinée, ne parvenant pas à se faire payer ses droits sur l'invention d'un système de téléguidage de torpilles à laquelle elle a, curieusement, contribué. Contrairement à Maud Loty, certains de ses amis font le nécessaire pour qu'elle ne sombre pas dans la misère.
 


                        
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Strasbourg sauvé

Le 1er janvier 1945, par suite de la contre-attaque allemande dans les Ardennes, les plans de l'état-major allié prévoient l'évacuation de Strasbourg, libéré fin novembre 1944. De Lattre, commandant la 1ère armée française, refuse : Je n'ignore pas, évidemment, que, dans l'absol [ ... ]
Gobelins : ancien régime ?

« La Cour [des Comptes] déplore aussi le manque de contrôle des avantages en nature dont bénéficient les agents. En plus d’un traitement annuel moyen de 46.000 euros brut pour les chefs de travaux d’art et de 35.000 euros pour les techniciens d’art (les deux principaux métiers représentés), [ ... ]
Apache

ÉTYMOL. ET HIST. I.− Subst. 1902 adaptation de l'ethnique par des journalistes parisiens ds Le Matin et Le Journal pour désigner « la pègre des boulevards extérieurs » d'apr. Dauzat ds Fr. mod., t. 6, p. 24 qui explique : Victor Morris, chef des informations du Matin s'attribua la paternité du mot, que j'ai entend [ ... ]