Skip to content
Cousin
10-01-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Faut-il enseigner la philosophie au lycée ? Le débat ne date pas d'hier. La question est posée dès la Monarchie de Juillet. La Chambre des pairs y est hostile, à l'instar des juges de Socrate, parce qu'elle corromprait la jeunesse. Les Pairs souhaitent la réserver à l'Université. Victor Cousin (1792-1867), brièvement ministre de l'Instruction publique en 1840, prend sa défense en 1844. Brillant orateur, il emporte la partie.

La Troisième République donnera son nom à une rue qui longe la Sorbonne. Et bien qu'elle soit à nouveau remise en cause, la philosophie au lycée tient bon.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Eugénie

Je l’ai côtoyée, lorsqu’elle était jeune fille ; je l’ai vue, lorsqu’elle était veuve et déchue ; j’ai causé avec elle ; je l’ai écoutée, dans les petits salons d’Arenenberg et dans la galerie de Camden Place ; je trouve Persigny indulgent, et je dirais volontiers [ ... ]
D'une guerre à l'autre

Avant la guerre de 1870, Wagner – qui a séjourné deux fois trois ans à Paris – n’est apprécié que par une minorité des mélomanes français. Ses partisans, dont Baudelaire, le défendent activement. Progressivement, l’opéra wagnérien trouve sa place sur la scè [ ... ]
1927

Par la magie des algorithmes, le site du Parisien L'Etudiant propose de consulter en temps réel dès leur publication les résultats du baccalauréat 1927 ! Si le dispositif fonctionnait, on découvrirait quelque 10 000 reçus parmi les 15 000 candidats. On verrait surtout que cette année-là les résultats o [ ... ]