Skip to content
Cousin
10-01-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Faut-il enseigner la philosophie au lycée ? Le débat ne date pas d'hier. La question est posée dès la Monarchie de Juillet. La Chambre des pairs y est hostile, à l'instar des juges de Socrate, parce qu'elle corromprait la jeunesse. Les Pairs souhaitent la réserver à l'Université. Victor Cousin (1792-1867), brièvement ministre de l'Instruction publique en 1840, prend sa défense en 1844. Brillant orateur, il emporte la partie.

La Troisième République donnera son nom à une rue qui longe la Sorbonne. Et bien qu'elle soit à nouveau remise en cause, la philosophie au lycée tient bon.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Edito

La clope au bec

Du temps où ce n’était pas politiquement incorrect, les hommes publics se laissaient photographier cigarette à la bouche. Curieusement, lorsque les chefs de gouvernement s’accordent cette récréation, ils sont souvent seuls à se l’autoriser. Autour d’eux, du moins sur les photos de presse, les fumeurs semblent [ ... ]
Vers Le Deuxième Sexe

La fresque romanesque de Jules Romains, Les Hommes de bonne volonté, commence en 1908. Dès les premières pages, il y est question de corset. Va-t-on vers son allègement, sa suppression ? En 1911, l'avenir de la jupe-culotte, récemment apparue, fait à son tour débat. Pour Madeleine Pelletier (1874-1939), première femme [ ... ]
Trop d'étudiants ?

Fin 1934, la Grande Crise, qui avait un temps épargné la France, finit par l'affecter dramatiquement. Le taux de chômage approche 5% de la population active. Comme seuls les chômeurs secourus sont comptabilisés, il est en réalité plus élevé. Les diplômés de l'enseignement supérieur sont touch&e [ ... ]