Skip to content
Collectivisme
23-10-2017
Facebook!  Partager sur Twitter

 

"Saccard, intéressé, le regardait avec une vague inquiétude, bien qu'il le prît pour un fou. − Mais enfin, expliquez-moi, qu'est-ce que c'est que votre collectivisme ? − Le collectivisme, c'est la transformation des capitaux privés, vivant des luttes de la concurrence, en un capital social unitaire, exploité par le travail de tous... Imaginez une société où les instruments de la production sont la propriété de tous, où tout le monde travaille selon son intelligence et sa vigueur, et où les produits de cette coopération sociale sont distribués à chacun, au prorata de son effort. Rien n'est plus simple, n'est-ce pas ? Une production commune dans les usines, les chantiers, les ateliers de la nation ; puis un échange, un payement en nature." Zola, L'Argent, 1891.

A la fin du XIXe siècle, alors que le mot commence à peine sa carrière, les partisans du collectivisme passent, aux yeux des hommes d'entreprise, au mieux pour des romantiques, au pire pour des fous. Le terme se fait rare aujourd'hui, mais sa proximité supposée avec la folie demeure dans le monde des affaires.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Edito

D'un chah à l'autre

En 1936, à la demande de Reza Chah Pahlavi (1878-1941), une loi prohibe en Iran le port du voile traditionnel dans l'espace public. Il n'est toléré qu'à l'intérieur des édifices religieux. Dans la rue, la police exige des femmes qu'elles se dévoilent. La mesure ne fait pas consensus. Certaines Iraniennes préfère [ ... ]
Staline, Poutine, Pouchkine

En 2006, un film russe a présenté le duel fatal qui a emporté Pouchkine comme le fruit d'un complot d'étrangers et d'homosexuels préparant l'invasion de la Russie. Ce serait donc à une conjuration des ennemis du pays et non aux jeux de l'amour et du hasard que l'auteur de La dame de pique devrait son triste destin. Cette th&eg [ ... ]
Les réceptions du président

Félix Faure, président de la République, meurt à l'Elysée le 16 février 1899 à l'âge de 58 ans. Officiellement, il a été pris d'un malaise après ses audiences de l'après-midi. C'est cette version qui est publiée par la presse du lendemain. Dès la soirée du 16 févri [ ... ]