Skip to content
Remaniements
10-05-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Sous la Troisième République, en cas de désignation d'un nouveau gouvernement, l'usage était de présenter au président de la République les futurs ministres et sous-secrétaires d'Etat la veille de l'annonce de leur nomination au Journal Officiel. Cette présentation avait généralement lieu après des heures épuisantes de négociation, parfois tard dans la nuit.

Un autre usage était de photographier les membres du nouveau gouvernement sur le perron de l'Elysée au soir de leur désignation et à publier dès le lendemain leurs visages fatigués. A l'occasion de la composition du premier gouvernement Tardieu les 3 et 4 novembre 1929, Le Figaro, qui lui-même ne comporte pas alors de photos, regrette que les ministres n'apparaissent pas, de ce fait, sous leur meilleur jour dans les quotidens. L'éditorailiste suggère de reporter le portrait de groupe à la matinée suivante, afin de permettre aux ministres de se reposer et de faire un brin de toilette avant de poser devant l'objectif. 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Compagnie du Nord

Le chemin de fer Paris-Bruxelles est inauguré en 1846. La Compagnie du Nord exploite alors, via Valenciennes et Mons, deux trains par jour. Celui du matin relie les deux capitales en 12 heures et demie, celui de nuit en 14 heures. En diligence, il fallait auparavant près de trois fois plus de temps. Dès 1850, les performances du chemin de fe [ ... ]
Jean Ernest Ducos de La Hitte (1789-1878)

Polytechnicien (1807), officier d'artillerie (1809), Ducos de La Hitte combat en Espagne (1811-1813), où il est promu capitaine. Nommé lieutenant-général en 1840 après une période de disgrâce au début de la Monarchie de juillet, il préside ensuite le comité d'artillerie. Anti-répub [ ... ]
Les deux communismes

Ce fantôme que vous n’osez même pas regarder en face, il vous plait de l’appeler Communisme. Vous voilà terrifiés par une idée, parce qu’il existe des sectes qui croient à cette idée, parce que c’est une croyance qui doit un jour se répandre et modifier peu à peu l’&eacu [ ... ]