Skip to content
Remaniements
10-05-2018
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Sous la Troisième République, en cas de désignation d'un nouveau gouvernement, l'usage était de présenter au président de la République les futurs ministres et sous-secrétaires d'Etat la veille de l'annonce de leur nomination au Journal Officiel. Cette présentation avait généralement lieu après des heures épuisantes de négociation, parfois tard dans la nuit.

Un autre usage était de photographier les membres du nouveau gouvernement sur le perron de l'Elysée au soir de leur désignation et à publier dès le lendemain leurs visages fatigués. A l'occasion de la composition du premier gouvernement Tardieu les 3 et 4 novembre 1929, Le Figaro, qui lui-même ne comporte pas alors de photos, regrette que les ministres n'apparaissent pas, de ce fait, sous leur meilleur jour dans les quotidens. L'éditorailiste suggère de reporter le portrait de groupe à la matinée suivante, afin de permettre aux ministres de se reposer et de faire un brin de toilette avant de poser devant l'objectif. 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

L’abolition du libre-échange

« Le régime du libre-échange qui existait en Angleterre depuis le 26 juin 1846 a disparu hier soir, par suite du vote du tarif protectionniste, définitivement sanctionné par la Chambre des lords, après un suprême plaidoyer de lord Snowden. Lorsque le douzième coup de minuit eut sonné à l'h [ ... ]
La naissance de l'opinion publique

La notion d'opinion publique remonte à l'Antiquité. La doxa platonicienne – à laquelle Bourdieu donnera ses titres de noblesse – s'y apparente. Mais la formule elle-même date des Lumières. On la trouve dans le Dictionnaire de l'Académie à la veille de la Révolution. Bref, elle naît en même [ ... ]
Du Temps au Monde

A la Libération, le quotidien Le Temps, fondé en 1861, est visé par l'ordonnance du 30 septembre 1944 sur les titres ayant paru sous l'Occupation. Son matériel et ses locaux sont transférés au Monde, dont le premier numéro est mis en vente le 19 décembre 1944. De son ancien, Le Monde conserve la typographie, notamment [ ... ]