Skip to content
Apache
17-03-2019
Facebook!  Partager sur Twitter

 
ÉTYMOL. ET HIST. I.− Subst. 1902 adaptation de l'ethnique par des journalistes parisiens ds Le Matin et Le Journal pour désigner « la pègre des boulevards extérieurs » d'apr. Dauzat ds Fr. mod., t. 6, p. 24 qui explique : Victor Morris, chef des informations du Matin s'attribua la paternité du mot, que j'ai entendu revendiquer pour Arthur Dupin, chef des informations du Journal [...]; 1902 « id. » attesté dans un texte angl. : Westm. Gaz., 22 oct. 8/I ds NED Suppl. : The leader of the band of roughs in Paris, known as the, Apaches``; 1905 (Villot, Les Plaies sociales. Comment on nous tue. Comment on nous vole, pp. 309-320 d'apr. Sain. Lang. par. 1920, p. 211 : les Apaches [cf. 1897 emploi du terme ethnique dans un tour et un cont. arg. : A. Bruant, Route, p. 114, ibid., p. 210 : Et des loucherbèmes en sauvages Qui vont guincher le soir en pince-cul Avec des gonzesses en Apaches]). II.− Adj. 1905, Rosny aîné, Les Rafales [sous-titre] Mœurs apaches, ibid. p. 211. Empr. à l'anglo-amér. Apache (Mack. t. 1, p. 254; Cor.; FEW t. 20, p. 56) nom de la tribu indienne appartenant à la famille des Athapaska; entrés en relation avec les blancs après la conquête du Texas et du Nouveau Mexique, les Apaches, réputés pour leur férocité, furent connus en France grâce aux romans de Gabriel Ferry, Coureur des bois, 1853 et de Gustave Aimard, Les Peaux-Rouges de Paris, 1888 (d'apr. Bl.-W.5). L'anglo-amér. Apache est attesté comme terme ethnique dep. 1745 (H. Moll's Atlas Minor Plate, 46 ds DAE) et viendrait d'un esp. mexicain d'orig. incertaine (DAE); cf. 1909, Times, 9 févr. 4/4 ds NED Suppl. : Those « apaches » with which Brussels is haunted. (in CNRTL, CNRS)


                         
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

La calme avant la tempête

En 1909, reprenant une formule de Lamartine en 1839, l'éditorialiste de L'Intransigeant, quotidien conservateur et antidreyfusard, s'inquiète de voir la France s'ennuyer. Motifs de cet ennui : l'individualisme et le défaut d'ambition des dirigeants politiques. En 1968, l'éditorialiste du Monde observe à son tour une accoutumance au [ ... ]
D'une guerre à l'autre

Avant la guerre de 1870, Wagner – qui a séjourné deux fois trois ans à Paris – n’est apprécié que par une minorité des mélomanes français. Ses partisans, dont Baudelaire, le défendent activement. Progressivement, l’opéra wagnérien trouve sa place sur la scè [ ... ]
Eugénie

Je l’ai côtoyée, lorsqu’elle était jeune fille ; je l’ai vue, lorsqu’elle était veuve et déchue ; j’ai causé avec elle ; je l’ai écoutée, dans les petits salons d’Arenenberg et dans la galerie de Camden Place ; je trouve Persigny indulgent, et je dirais volontiers [ ... ]