Skip to content
Allégories
17-03-2019
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Les caricatures de Daumier ont contribué à la chute de Louis-Philippe et fait de l'artiste l'un des symboles du combat républicain sous la monarchie de Juillet. A la mi-mars 1848, trois semaines après la révolution, le gouvernement souhaite que le nouveau régime soit incarné par une figure allégorique. Un concours est lancé en vue de la réalisation d'une "figure peinte de la République". On procède à une présélection des candidats sur esquisse. Daumier, qui s'est mis sur les rangs, est "short-listé". Mais, mal placé, il renonce à participer à l'épreuve finale. Son travail, La République nourrit ses enfants et les instruit, demeure au stade d'esquisse, évitant à son auteur le qualificatif d'artiste officiel.

Conservant ainsi sa pleine liberté, Daumier peut rester attentif à l'évolution du paysage politique et moquer les Républicains de la vingt-cinquième heure.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Les lauréates

Selon le classement subjectif du journal Le Siècle, le classement des cinq plus jolies femmes de Paris en 1927 s'établit ainsi : Marquise de Bouillé, comtesse E. de Caraman, marquise de Crussol, comtesse A. de Fels, comtesse de Grammont. La marquise de Crussol est réputée avoir eu par la suite une liaison avec Edouard Daladier, le &q [ ... ]
L'alcool à l'école

L'élève des années 50 transportait dans son cartable, en plus des cahiers et des crayons, du vin pour son repas à la cantine. Et comme le rappelle Pasteur sur les bons points des élèves, l'alcool est la plus saine et la plus hygiénique des boissons. À l'époque, la société est co [ ... ]
Emmanuela Potocka

L'Horatio qui signe dans Le Figaro du 13 mai 1904 l'article consacré au salon de la comtesse Potocka n'est autre que Marcel Proust. Née Emmanuela Maria Carolina Pignatelli di Cerchiara en 1852, la comtesse a épousé en 1870 le très fortuné comte polonais Félix-Nicolas Potocki. Dans les années 1880, elle tient salon &agr [ ... ]