Skip to content
25 francs
06-12-2017
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Le 3 décembre 1851, lendemain du coup d'Etat du futur Napoléon III, des députés se rendent sur une barricade proche de la place de la Bastille en vue de parlementer avec la troupe. Les tenants de la barricade les plaisantent : « Croyez-vous que nous allons nous faire tuer pour vous conserver vos vingt-cinq francs par jour ? » lancent-il à propos de l'indemnité parlementaire, jugée insuffisante par les élus et excessive par l'opinion publique. Alphonse Baudin, député de l'Ain, monte sur la barricade et leur crie : « Vous allez voir comment on meurt pour vingt-cinq francs ! »

Et il se prend une balle qui le blesse mortellement.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Avec ses rituels et ses habitudes

Beaucoup de gens regardent la rue des Martyrs et ils voient simplement une rue. Moi, je vois des histoires... Pour moi, c'est vraiment la dernière vraie rue de Paris, une célébration de la ville dans toute sa diversité sur un peu moins d'un kilomètre, 885 mètres pour être précis, avec ses rituels et se [ ... ]
Au cœur même de la Pyramide du Louvre

Après les transports en commun, les musées. Vendredi matin 17 janvier, le musée du Louvre a été contraint à la fermeture à la suite d’un blocage lancé par l’intersyndicale pour protester contre la réforme des retraites. Les manifestants empêchent l’accès aux entré [ ... ]
Les quiches ou le pâté en croûte

Il nous arrive de servir des restes, au quotidien, à tout le monde , a indiqué l'homme qui élabore les repas pour Emmanuel Macron. Il y a tout un tas de plats, qui sont parfois un petit peu oubliés, dans la cuisine française, comme les petits farcis, le parmentier, les lasagnes, les quiches ou le pât&eacu [ ... ]