Skip to content
25 francs
06-12-2017
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Le 3 décembre 1851, lendemain du coup d'Etat du futur Napoléon III, des députés se rendent sur une barricade proche de la place de la Bastille en vue de parlementer avec la troupe. Les tenants de la barricade les plaisantent : « Croyez-vous que nous allons nous faire tuer pour vous conserver vos vingt-cinq francs par jour ? » lancent-il à propos de l'indemnité parlementaire, jugée insuffisante par les élus et excessive par l'opinion publique. Alphonse Baudin, député de l'Ain, monte sur la barricade et leur crie : « Vous allez voir comment on meurt pour vingt-cinq francs ! »

Et il se prend une balle qui le blesse mortellement.

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

L’abolition du libre-échange

« Le régime du libre-échange qui existait en Angleterre depuis le 26 juin 1846 a disparu hier soir, par suite du vote du tarif protectionniste, définitivement sanctionné par la Chambre des lords, après un suprême plaidoyer de lord Snowden. Lorsque le douzième coup de minuit eut sonné à l'h [ ... ]
La naissance de l'opinion publique

La notion d'opinion publique remonte à l'Antiquité. La doxa platonicienne – à laquelle Bourdieu donnera ses titres de noblesse – s'y apparente. Mais la formule elle-même date des Lumières. On la trouve dans le Dictionnaire de l'Académie à la veille de la Révolution. Bref, elle naît en même [ ... ]
Du Temps au Monde

A la Libération, le quotidien Le Temps, fondé en 1861, est visé par l'ordonnance du 30 septembre 1944 sur les titres ayant paru sous l'Occupation. Son matériel et ses locaux sont transférés au Monde, dont le premier numéro est mis en vente le 19 décembre 1944. De son ancien, Le Monde conserve la typographie, notamment [ ... ]