Skip to content
Culture RH : Le changement de sexe d’un salarié peut-il constituer un motif de licenciement ?
05-02-2013
Facebook!  Partager sur Twitter

avec

futurskill.jpg

 codx8.jpg

  • Réponse : non, en principe

  • Sauf si l'appartenance à l'un ou l'autre sexe est la condition déterminante de l'exercice d'un emploi, la discrimination professionnelle fondée sur le sexe est interdite par le droit du travail.
 
  • L'article L. 123-1-b du Code du Travail précise que « nul ne peut résilier le contrat de travail d'un salarié en considération du sexe ».
 
  • Dans un arrêt du 30 avril 1996, la Cour de Justice des Communautés Européennes a décidé qu'un licenciement fondé sur le transsexualisme était une différence de traitement fondée sur le sexe.
 
  • Un licenciement justifié par un changement de sexe du salarié est ainsi contraire aux dispositions prévues par le Code du Travail.
 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à REFERENCES (par oomark)
 Email :  
 

Diagonales

No sex please, we are sociologists !

Dans la langue vernaculaire des sociologues, comparer la situation des hommes et des femmes se dit introduire la variable genre . C'est l'expression que l'on trouve dans les publications lorsqu'il s'agit de classer par sexe. Belle délicatesse. La sociologie, disait Bourdieu, est un sport de combat. On est tenté d'ajouter : à [ ... ]

LES DERNIERS ARTICLES DES RUBRIQUES